Charles-Emmanuel Gounod, Philippe de Brugière, Daniel Saclier

Charles-Emmanuel Gounod, Philippe de Brugière, Daniel Saclier

Depuis janvier 2010, ce sont ainsi plus de 300 personnes au total qui se seront pressées au café l’Ecluse, tout près de la place de Charles de Gaulle - Etoile autour des sujets les plus variés qui vont des défis liés à la préservation de l’environnement jusqu’à l’impact des nouvelles réglementations communautaires en passant par l’importance des filières de formation. Dès le départ les membres du Club ont également lancé plusieurs chantiers de réflexion dont l’un sur le développement durable et l’autre, en partenariat avec plusieurs Grandes Ecoles, sur plusieurs grands thèmes stratégiques du moment dont celui de la formation des jeunes.

Lors de l’Assemblée Générale de ce Club qui s’est tenu la semaine dernière à Paris, Charles-Emmanuel Gounod, son Président, a tenu à remercier l’ensemble des membres du Club pour leur fidélité « et, ceci, malgré la période difficile traversée par l’ensemble de la filière en 2009 où il s’agissait avant tout de résister à une crise financière et économique sans précédent ». « Mais, précisément, devait-il ajouter, c’est dans la crise que l’existence d’un tel Club prend tout son sens ». Pas si simple, en effet, de s’échapper de la pression quotidienne du marché pour passer quelques heures à réfléchir ensemble, mais tellement enrichissant !

Principaux engagements pris lors de cette Assemblée Générale, maintenir et développer cette formule des petits déjeuners qui marche très bien, continuer à s’adjoindre des intervenants de qualité et développer la diversité des thèmes tout en s’attachant à organiser chaque année un petit déjeuner sur les tendances économiques de la filière, sur les tendances dans le monde de la beauté, de la mode ou du design, sur l’évolution de la réglementation, tout en ayant un œil sur ce qui se passe dans les autres industries.

Un partenariat étroit avec des Grandes Ecoles et un nouveau site internet

Deuxième axe pour le BeautyFULL Club, activer un partenariat étroit et régulier avec quelques grandes écoles en leur confiant un certain nombre d’études stratégiques qui ne pourront que servir à l’ensemble de la filière. « Principales écoles partenaires, expliquait Philippe de Brugière, Vice Président, l’ESCP, l’Ecole Boule, l’Esiec de Reims, l’ENSCI de Paris et l’Ecole Centrale de Paris. »

Pas d’existence aussi aujourd’hui sans un bon site internet ! « C’est pratiquement fait, » précisait Daniel Saclier, Vice Président du Club. Un site structuré avec à la fois une partie ouverte à tous (demandes d’adhésion en ligne, résumés des activités du Club et du contenu sur les interventions du Club) et une partie réservée aux membres (profils personnels des membres, annuaire, intégralité des présentations des petits déjeuners du Club, recherche avancée sur des informations continues sur le site, chargement et accès aux photos et aux vidéos).

«  Bien évidemment, devait rappeler Charles-Emmanuel Gounod, un tel Club ne peut exister que par l’engagement de chacun de ses membres à le faire vivre et le faire se développer. Il faut que chacun d’entre nous soit le relai des actions du Club et participe activement à l’élaboration des idées et au débat qu’elles ne manqueront pas de susciter ». Un concept de réseau où certains pays d’Europe excellent plus que d’autres. «  Et bien, précisément, il faut s’accaparer les bonnes idées et les bonnes dynamiques là où elles se trouvent ! ». Objectif pour 2012, 70 à 80 adhérents ! « Bien sûr, insistait Charles-Emmanuel Gounod, l’augmentation du nombre d’adhérents ne peut être que le résultat de rencontres de qualités, de débats d’idées et de la valeur ajoutée que nous apporterons à l’ensemble de la filière. »