L’édition 2011 de Beyond Beauty Paris, qui s’est tenue du 12 au 14 septembre, a réuni 450 exposants. Les organisateurs ont annoncé une progression de 14% des visiteurs, soit un total de 22 230 sur 3 jours, dont 37% internationaux venus de 90 pays, principalement : Allemagne, Italie, Royaume Uni, mais aussi Russie, Iran, Liban, Canada ainsi qu’une présence très marquée de l’Asie (Corée du sud, Japon, Chine).

Beyond Beauty Paris s’organise autour de trois composantes : Cosmeeting, l’événement dédié aux marques de produits cosmétiques, Creative, qui réunit les fournisseurs, et European Spa, rebaptisé Spameeting, pour l’univers du spa et des instituts de beauté.

Marques émergentes

Cette année encore, l’espace Zoom et de ses 40 jeunes marques exposantes a constitué un pôle d’attraction important, en dépit d’un nombre de nouveautés moins important que les années précédentes.

Beauty Challegers Awards 2011

Beauty Challegers Awards 2011

Les Beauty Challengers Awards ont mis en lumière plusieurs d’entre elles :

- « Coup de coeur de la presse, » pour Too Fruit, une marque destinée aux 6-12 ans,
- « Beauty blog favorite, » à Less is More, une gamme de capillaires bio,
- « Innovation Award, » remis par la Beauty Alliance, premier réseau de distribution sélective allemand, pour trois marques : Patyka, Sempar et Laboratoires Filorga,
- « Beauty Organic Award, » pour la marque Alorée, avec son concept de Chlorocosmétic®,
- « Beauty Pharma Award » pour les Fleurs de Bach, la marque maintenant bien connue pour ses élixirs,
- « Coup de coeur du jury » également pour les Fleurs de Bach,
- « Prix de la marque de niche », pour la marque de produits d’hygiène haut de gamme Le Bain Collection,
- « Prix de la marque émergente », pour Solyvia, marque de roll-ons contre les petits maux quotidiens basée sur la pharmacopée corse.

Conférences et masterclasses

Beyond Beauty Paris c’est aussi deux laboratoires de tendances, plusieurs cycles de conférences et master classes, avec plus de 50 intervenants.

Douze conférences ont notamment été dédiées aux dernières tendances relevées par les principaux bureaux de style (Peclers, Carlin International, Nelly Rodi, Inspiration & Création ….) et ont fait salles combles.

Dans la section Creative, le BBLab, l’espace dédié au décryptade des tendances, s’est concentré sur le développement durable et l’éthique. et ce qui se trouve « derrière le vert ».

Cette année, Solabia a mis en avant son expertise en biotechnologies, Greentech ses huiles cosmétiques naturelles et biologiques, Natur’alps son travail sur des formules bio colorées et sa vision des cosmétiques bio du futur, Stéarinerie Dubois la possibilité de faire du « vert » sans végétal. Minasolve et l’Institut du Monoï étaient aussi présents.

Quelles orientations ?

Toujours au sein de l’espace Creative, plusieurs fournisseurs s’interrogeaient toutefois sur le positionnement généraliste du salon, mêlant fabricants de packaging, fournisseurs d’ingrédients, marques et fournisseurs de salons de beauté ou de spas.

Ce qui était auparavant perçu comme un atout de l’événement parisien, qui avait la volonté de réunir une grande partie de la filière beauté, semble maintenant nuire à sa cohérence et finalement limiter la présentation de nouveautés, réservée à des événements plus ciblés.

Des questions que le groupe Informa, nouveau propriétaire de l’événement, devra prendre à bras le corps.