Dario Ferrari, Président Directeur Général du groupe Intercos

Dario Ferrari, Président Directeur Général du groupe Intercos

Intercos a parfaitement mené sa barque sur ses grands axes stratégiques. Il s’agissait d’abord de produire là où le marché croît, et de profiter de la dynamique de croissance de ces deux gros marchés de la cosmétique que sont les Etats-Unis et la Chine en privilégiant le secteur du maquillage. Il s’agissait ensuite de réserver et développer le savoir-faire en Europe et, plus particulièrement, en Italie, et ainsi faire des bases italiennes d’Intercos le centre de l’innovation du Groupe pour le reste du monde.

Une dimension mondiale

En 2008, cette réussite se concrétise par le doublement de la surface de l’usine américaine, qui passe de 12 000 m2 à 25 000 m2. Elle se manifeste aussi par la création, à Milan, d’un véritable « centre technologique » de la cosmétique, dans les locaux du nouveau siège social qui est en construction. « L’Europe reste et restera le centre de l’innovation mondiale », insiste Dario Ferrari. Une série d’investissements qui suit ceux déjà réalisés en 2007 avec, en particulier, l’inauguration de la deuxième usine chinoise du Goupe (35 000 m2). «  En Chine, nous avons dépensé en deux ans près de 23 millions d’Euros », souligne Dario Ferrari.

La reprise de CRB et d’Interfila ont achevé de donner au groupe Intercos une envergure mondiale. « Il est clair que l’intégration d’Interfila dans notre périmètre, explique Dario Ferrari, nous a ouvert les portes de l’injection plastique et des multiples possibilités qu’offrent ces crayons qu’ils soient en bois ou en plastique ».

Une dimension et une diversification qui permettent au groupe familial italien d’intégrer pleinement la notion de « full service » dans une stratégie où le packaging a évidemment toute sa place. « Mais ce n’est pas là où se trouve la valeur ajoutée », souligne Dario Ferrari, « elle reste dans le contenu et dans l’innovation permanente qui animent nos équipes de marketing et de développement ».

Une organisation en Business Unit

Avec un taux de croissance de l’ordre de 13% par an et un rythme d’investissements industriels aussi soutenus, c’est l’organisation même du Groupe qu’il fallait adapter. Ce sera chose faite en septembre avec la mise en place de Business Units axées autour du marketing (Strategic Marketing and Product Marketing), des équipes attentives aux « tendances » (Trend Group), du design (Design & Style), du marketing opérationnel, du service à la clientèle et, bien entendu, du packaging. «  Je ne crois plus à l’organisation pyramidale », explique Dario Ferrari. « Trop lourd, trop rigide…, alors qu’il faut innover sans cesse, en anticipant les besoins des clients et, surtout, en étant rapide ! ». Un maître mot au cœur de la philosophie d’Intercos : Time to Market !. « Car la mondialisation a changé les règles notre business, » insiste Dario Ferrari. «  Aujourd’hui, la durée de vie d’un produit n’excède pas deux à trois ans ».