Follow us twitter facebook
Edition: Global
Click here to subscribe toour free weekly newsletter click here
Marchés & tendances

Cosmoprof : une édition en demi-teinte

Comme la plupart des salons professionnels, l’édition 2009 de Cosmoprof ne pouvait que pâtir de la situation économique actuelle. Malgré deux halls supplémentaires et un nombre d’exposants en hausse, le salon a été marqué par une baisse sensible du nombre de visiteurs et l’absence notable de nombreux leaders de l’industrie. Un salon qui réservait néanmoins quelques belles surprises.

Visitorat en baisse

Le plus surprenant pour le visiteur habitué du salon Cosmoprof de Bologne (Italie) était la quasi-absence de queue le jour de l’ouverture cette année. Un phénomène que les organisateurs expliquent par la vente de 31 000 billets d’entrée via internet, 63% de plus que l’année précédente, représentant près d’un tiers du total des billets vendus.

Les organisateurs annoncent toutefois une baisse de 7,5% du nombre de visiteurs par rapport à l’année précédente. Au total environ 140 000 visiteurs ont été enregistrés parmi lesquels plus de 33 000 visiteurs non-italiens, un chiffre en chute libre par rapport à 2008 (-14,9%).

Concernant les 2 248 exposants, dont 60% (1 323) d’exposants non-italiens, ils se répartissaient cette année plus de 91 000 m2 de surface d’exposition.

Cosmopack en quête de cohérence

Du côté des fournisseurs, les halls 19 et 20 (Cosmopack) ont cette année été délaissés par plusieurs exposants importants comme Rexam, Coster, Seidel, Schwan-Stabilo ou Cosmolab, parmi d’autres...

Néanmoins, ceux qui étaient présents ont été plutôt agréablement surpris par le nombre de contacts sur leur stand. « Beaucoup de contacts venus d’Italie, très peu en revanche des États-Unis, mais est-ce une surprise ? Relativement peu de Français, notamment des marques prestigieuses ». Les organisateurs du salon avaient pourtant pris soin d’inviter une délégation d’acheteurs français et de les convier à un dîner avec les exposants.

Cosmopack semble avoir du mal, cette année encore, à trouver ses marques pour offrir des halls d’exposition cohérents, véritablement dédiés packaging parfumerie-cosmétiques. Le hall 19, en particulier, mêle à la fois les fabricants de machines et les fabricants de packaging, et laisse beaucoup de place à des fournisseurs à l’offre "moyenne" en provenance d’Asie. Ce qui ne contribue pas à la valorisation de l’offre la plus exigeante.

Plusieurs exposants présentaient cependant de très intéressantes innovations. MeadWestvaco a ainsi dévoilé une série de nouveaux flacons airless (Aria Airless, Prelude Airless, Pearl Mini Airless) pour lesquels de nombreuses possibilités de personnalisations sont disponibles. Tous ces produits sont fabriqués dans les usines européennes du groupe et sont disponibles partout en Europe. Dieter Bakic Enterprises présentait de son côté sa gamme de pots acryliques Aqua Lux, les nouveautés de sa gamme à double paroi Kronos, et Pan son premier airless.

Sélectif et niche : les grands absents

Côté parfums et cosmétiques, les grands absents de cette année ont été les grandes marques du sélectif et les marques de niche.

Habituellement mises à l’honneur dans la section Masterpieces, les marques de parfumerie de niche et de parfumerie d’art étaient beaucoup moins nombreuses cette année, une situation à laquelle la création du salon Esxence, tenu simultanément à Milan, n’est certainement pas étrangère. Surtout, l’écrin qui était proposé à ces marques dans le hall 30 n’était pas très valorisant.

D’une façon générale, on peut s’interroger sur le choix des halls 29 et 30 pour abriter la parfumerie sélective. Sans décoration appropriée, ces deux bâtiments vieillots offrent un abri peu reluisant. Les organisateurs semblent cependant avoir pris la mesure de ce problème et se sont engagés à revoir complètement les conditions d’accueil des entreprises de cosmétiques et parfumerie haut de gamme.

« Une année et un salon pauvres en nouveautés marquantes, » selon Nathalie Dessirier, consultante tendances et de styles de vie, co-fondatrice de l’agence Cap Beauty.

Spa et instituts à l’honneur

Finalement, c’est dans les halls 14, 15, 16 et 18, les plus récents, entièrement dédiés aux marques de spas et instituts, que battait le cœur de Cosmoprof cette année.

Jean-Yves Bourgeois et Vincent Gallon

info portfolio

© 2009 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
latest news
Focus

MakeUp in Paris: The countdown has started before the 2020 edition

The next edition of the BtoB trade show dedicated to the make-up and skincare value chain will be held on June 18th and 19th at the Carrousel du Louvre. Once again, MakeUp in Paris will gather key suppliers of packaging, formulation and full-service solutions for the make-up and skincare markets. The event will feature: latest (...)

read more
job opportunities
Experts’ views
On center stage, the floral bouquet is making its come back

Émilie Coppermann
On center stage, the floral bouquet is making its come back

Just like fashion that is eternally being reinvented, perfumery also works in cycles. And the floral accord is no exception. The very essence of femininity, today floral fragrances are less invasive than in the 1980s, as was the case with Poison by Christian Dior. At the end of the 1990s, floral accords were replaced by clean musky (...)

read more

Features

We use cookies to give you a better browsing experience. By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. Read more and set cookies
close