Premium Beauty News - Depuis cet été, vous êtes Présidente du Centre Européen de Dermocosmétologie (CED) basé à Lyon. Vous affichez une ferme volonté de dynamiser cet organisme.

Dominique Bouvier - Il fallait agir. Et j’ai pris cette décision à l’époque avec les contraintes que vous imaginez, à savoir le fait que je suis déjà très engagée dans la conduite de Strand Cosmetics Europe, avec les problématiques économiques qui n’étaient pas simples à gérer en 2009… En même temps, il y avait un intérêt évident à ce qu’il y ait une mobilisation forte des membres du CED pour donner à cette association une nouvelle dimension, et ainsi faire valoir les atouts du tissu universitaire et industriel de la région Rhône-Alpes dans le secteur de la cosmétique, qui fait appel à des nombreuses disciplines scientifiques pleinement intégrées dans le secteur de la santé, un des points forts de la région.

Il est indispensable de nous forger une image forte autour d’un projet commun et visible. Et donc affirmer une vision stratégique pour notre association aux yeux des décideurs !

Dominique Bouvier, présidente du Centre européen de dermocosmétologie

Dominique Bouvier, présidente du Centre européen de dermocosmétologie

Premium Beauty News - Quelles actions concrètes envisagez-vous ?

Dominique Bouvier - Nous avons déjà obtenu de la SFC [1] d’organiser une journée à Lyon en preview du congrès mondial IFSCC [2] en 2014. C’est loin ? non c’est demain ! Et c’est une chance, voilà un excellent objectif pour nous, pour que cette journée soit finalement le « must » de cet évènement mondial.

Nous devons nous mettre tout de suite au travail pour attirer chez nous les meilleurs scientifiques du monde par un programme pertinent et ambitieux, qui devra mettre en valeur toutes les compétences de notre pôle universitaire.

Premium Beauty News - Quels sont vos atouts ?

Dominique Bouvier - D’autres associations comme la Cosmetic Valley ou Cosmed font un excellent travail …Y a-t-il donc de la place pour une autre association ? Oui ! définitivement oui !

Notre atout majeur est notre pôle universitaire, avec ses chercheurs et ses savants. Il y a une place à prendre pour se faire reconnaître comme un pôle d’excellence dans la recherche scientifique au service de la cosmétique.

Nous pouvons parfaitement exister par une différenciation forte : les sciences au service de la beauté. Il nous faut développer une image forte, rayonner au niveau mondial. Ma conviction est que c’est possible en s’appuyant sur l’excellence de nos écoles et de nos universités.

Nous avons finalement trois axes de communication :

- Rhône-Alpes ou Lyon
- Peau humaine et santé
- Science et expertise

Nos axes de travail à développer sont :

- science / recherche
- synergies amont / aval / création de valeur
- international / exportation

Par ailleurs, les prochaines évolutions réglementaires, qui poussent vers la considération du produit dans son ensemble, contenant et contenu, fait que nous devons séduire nos voisins de la plasturgie [3].

Tous les savoir-faire, amont et aval, qui participent à la conception d’un produit sûr et safe, du design jusqu’à la commercialisation en passant par l’objectivation, peuvent être associés à notre projet.

Et nous allons avoir un nombre bien plus conséquent d’adhérents en Rhône-Alpes en agrandissant le champ scientifique des compétences nécessaires pour faire ce « produit de rêve ».

Premium Beauty News - Parlez-nous un peu de vous.

Dominique Bouvier - Mon parcours professionnel est simple. Je suis pharmacien, diplômé de l’Université Lyon I, option biologie en 1974. J’ai exercé d’abord en milieu hospitalier puis en laboratoire d’analyse médicale privé.

J’ai opéré une reconversion vers l’industrie en 1980, via l’IPIL [4], option cosmétique, avec le professeur Marie Claude Martini et le professeur Jean Cotte, et j’ai repris avec mon frère l’entreprise Strand Cosmetics Europe en 1981. Je suis à la tête du directoire de Strand depuis juin 2008.

Seuls les projets et le plaisir de les faire en équipe me passionnent ! Mes valeurs sont celles développées dans le sport collectif.

Prochains rendez-vous du CED :

- Atelier Cosmétologie & Plasturgie, Des contraintes aux solutions pour améliorer compatibilité, fonctionnalité et impact environnemental, le jeudi 04 février 2010 à Lyon
- Journée d’échanges Chercheurs-Industriels, le mardi 27 Avril 2010 à Lyon