Karen Lemasson, responsable RSE chez Expanscience

Karen Lemasson, responsable RSE chez Expanscience

Premium Beauty News - Lorsqu’un groupe comme le vôtre entame ce type de démarche, vous êtes face à deux types d’enjeux. Des enjeux environnementaux, bien sûr, mais aussi des enjeux propres au secteur sur lequel votre groupe se développe ?

Karen Lemasson - Absolument ! Il faut protéger l’environnement et la biodiversité qui la compose. On peut dire qu’aujourd’hui nous sommes face à une véritable mise en danger des services rendus par la nature à l’économie. Sans faire de catastrophisme, il faut tout de même retenir que, selon l‘UICN [1], un quart de mammifères et un huitième des oiseaux sont menacés d’extinction et que 80% de la forêt primaire mondiale a disparu depuis 1998.

Par ailleurs les entreprises de notre secteur ont évidemment besoin de sécurisation de leurs approvisionnements en intégrant dans leurs « rouages » un « haut niveau d’acceptabilité de ce qu’elles font vis-à-vis de leurs parties prenantes » (Acteurs des filières, consommateurs, fournisseurs, autorités…). En une phrase…, « Les entreprises seront évaluées en fonction du soin quelles portent aux autres » (ISO 26000).

Dans la continuité de ce dernier message, il faut se rappeler des grands principes affirmés dans le « Protocole de Nagoya », à savoir une maîtrise de l’accès aux ressources génétiques (RG) et du partage des avantages (APA).

Premium Beauty News - Votre Groupe a pris des engagements très forts à l’horizon 2015. C’est pour demain !

Karen Lemasson - En effet, c’est pour demain mais cela se prépare maintenant ! Notre Groupe est présent à la fois en pharmacie, en dermo-cosmétique (avec les marques Mustela et Noviderm), et dans le domaine des actifs cosmétiques. Dans le cadre de notre politique de Responsabilité Sociétale (RSE) nous avons pris des engagements à 2015 et notamment celui d’avoir 100 % de nos nouveaux produits en dermo-cosmétique éco-conçus en 2015. Concrètement, cela veut dire que nous travaillons pour nos emballages dans la logique des « 3R » (Réduire, Remplacer, Recycler) ou que nous choisissons les ingrédients adéquats. Concrètement, nous travaillons sur toutes les étapes de la vie de nos produits dermo-cosmétiques (du sourcing jusqu’à la fin de vie du produit) afin d’identifier et de réduire les impacts environnementaux les plus importants.

En adéquation avec ces orientations, nous travaillons aussi sur une communication plus « responsable » (par exemple nous travaillons sur des objets promotionnels plus « responsables », sur des supports de communication moins polluants, sur les messages etc.) et transparente.

Cet engagement concerne bien évidemment nos achats et implique à la fois de sécuriser nos filières d’approvisionnement en matières premières mais aussi de sécuriser nos achats et tout cela, en diminuant l’héritage des impacts sociétaux de nos fournisseurs et prestataires.

En 2015, nous aurons déployé un plan d’action de RSE sur 100% de nos filières végétales. Pour y arriver, il nous faut évidemment un accès légal et contractuel aux sources végétales, respecter le savoir-faire traditionnel, respecter la biodiversité et avoir conscience d’opérer un juste retour auprès des populations locales, mais pas uniquement : nous devons couvrir aussi des aspects sociaux (santé) de développement économique, etc. C’est d’une lecture intégrée de tous ces enjeux dont il est question. En un mot, nous devons mettre en place une véritable politique d’achats responsables.

Premium Beauty News - Comment opérez-vous et selon quels critères de référence ?

Karen Lemasson - Notre stratégie de RSE sur nos filières végétales d’approvisionnement est basée sur l’ISO 26 000 (cf. schéma ci-dessous portant sur les 7 questions centrales en matière de responsabilité sociétale). Nous sommes soumis à une analyse indépendante concernant nos pratiques de « juste retour » (APA ou ABS notamment) et préservation de biodiversité (UEBT).

En effet, depuis décembre 2011, Les Laboratoires Expanscience sont membres de l’Union pour le BioCommerce Ethique (Union for Ethical BioTrade - UEBT), renforçant ainsi leur engagement dans leur démarche de préservation de la biodiversité et du respect des règles du commerce éthique tout au long de leurs filières d’approvisionnement végétales. A noter que nous sommes les premiers laboratoires pharmaceutiques Français à en devenir membre.

Premium Beauty News - Pouvez-vous donner un exemple concret et récent de la démarche des Laboratoires Expanscience ?

Karen Lemasson - Oui, celui de l’avocat, par exemple. Il a fallu trouver des partenaires engagés, établir des fiches d’identité et entreprendre des actions pour réduire les impacts négatifs et stimuler les impacts positifs. Nous sommes passés par des négociations ouvertes et constructives pour valider un juste prix, avec la volonté d’avoir une politique d’accompagnement étroit et des échanges directs avec les partenaires locaux. Nous avons choisi de favoriser la fabrication locale d’huiles et de tourteaux. À titre d’exemple, un de nos partenaires très engagés en termes de responsabilité sociétale a entrepris un vaste travail de rééquilibrage de l’accès local au fruit en revalorisant de vieux arbres non exploitables par la mise au point des techniques de greffage adaptées permettant leur quasi rajeunissement.

Premium Beauty News - Une politique d’achats responsables qui va, bien évidemment, bien au-delà des ingrédients ?

Karen Lemasson - Nous prenons tout en compte (objets promotionnels, matériaux etc.) à toutes les étapes de vie de nos produits et bien sûr dans une dynamique de progrès continu !