Follow us twitter facebook
Edition: Global
Click here to subscribe toour free weekly newsletter click here
Sociétés & industrie

My Beauty Community laisse parler le consommateur

Fraichement arrivée dans l’univers de la beauté connectée, l’application My Beauty Community connaît un franc succès avec près de 50 000 téléchargements. Son concept est simple, guider les abonnés à partir d’avis authentiques, partagés par une communauté sur mesure. Pour les marques de cosmétiques, c’est aussi un moyen de mieux connaître les besoins des consommateurs.

Marine Chevalier, fondatrice de My Beauty Community

Marine Chevalier, fondatrice de My Beauty Community

Aujourd’hui, classée au top 3 des applis beauté sur Androïd, l’application compte déjà près de 50 000 téléchargements et continue d’élargir son cercle communautaire.

Sa créatrice, Marine Chevalier, est partie d’un constat simple, celui de l’intérêt croissant des consommateurs pour le partage d’avis en ligne en matière de produits cosmétiques. Mais ces avis suscitent néanmoins méfiance et retenue de la part des personnes en quête de conseils qui les jugent trop souvent biaisés par l’influence des marques sur certaines plateformes. « En 2017, plus de 70% des consommateurs consultent les plateformes en ligne avant de faire un achat mais 90% doutent de l’authenticité des avis qu’ils vont trouver. J’ai donc voulu créer une plateforme authentique, neutre, ou le vrai client prendrait la parole sur la beauté », explique-t-elle.

Après un parcours professionnel d’une dizaine d’années en marketing chez Doux Me, Birchbox ou encore Sephora, après la création et l’animation d’un blog beauté, Marine Chevalier bénéficie d’une vision 360° du secteur. En 2017, elle s’associe avec David Moothen, informaticien et directeur technique, et lance My Beauty Community sur le principe d’échanges d’avis au sein d’une communauté d’abonnés.

Tests produits et événements

L’utilisateur en répondant à quelques questions façonne son profil qui lui permettra d’échanger avec d’autres abonnés de la communauté ayant un profil proche. « Nous lui proposons d’autres profils d’utilisateur qui partagent les mêmes problématiques et intérêts, afin qu’il puisse se créer une communauté sur mesure, à son image, et qu’il reçoive des avis authentiques et pertinents », indique Marine Chevalier.

Peuvent suivre ensuite les échanges sur des produits, des besoins, des conseils, les partages de coups de cœur, de flops, les recommandations sur des produits. Plus l’utilisateur est actif, plus il cumule des points dans une cagnotte, qui lui donnera accès, en priorité, à des tests produits à domicile ou à différentes expériences événementielles.

Études consommateurs

Ces campagnes de tests ultra ciblées en fonction des profils beauté d’une communauté apportent le volet rémunérateur du concept. « Nous avons des données extrêmement affinées et connaissons très bien nos abonnés, ce qui permet aux marques de cibler la personne très précisément à partir des 30 questions de profilage mais aussi de son activité » assure la co-fondatrice. En aucun cas les données personnelles ne sont communiquées aux marques. « Dans le cadre des campagnes de tests, un prestataire et non la marque, gère les envois à l’adresse postale de nos abonnés », ajoute-t-elle.

À partir de ces données, My Beauty Community réalise par ailleurs des études ad hoc à la demande des marques. Le site génère 250 posts spontanés par jour en moyenne, représentant une source d’informations précieuses pour les marques.

Programme d’affiliation

L’autre part rémunératrice s’appuie sur l’affiliation à différentes plateformes permettant d’accéder à des flux produits qui pourront être proposées aux abonnés souhaitant acheter un produit directement sur le site du distributeur. À ce jour, 60 000 références de produits sont disponibles au travers des catalogues de Sephora, Feelunique, Nocibé, Yves Rocher, etc.

« Ce qu’il y a aussi de différenciant, c’est que nous mettons des gens en relation, ce sont les personnes qui s’entraident et se recommandent des produits et non, nous, qui poussons des produits. Cela correspond à notre vision : on est bien mieux conseillé par quelqu’un d’authentique », explique Marine Chevalier.

My Beauty Community touche pour l’instant principalement la génération des millennials et se développe en France, au Benelux et en Afrique du Nord. Actuellement, en phase de levée de fonds, l’application devrait poursuivre par une présence plus développée à l’international.

Kristel Milet

Portfolio

© 2018 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
latest news
Focus

MakeUp in NewYork to hold its 9th edition on September 11-12, 2019

The only event dedicated exclusively to make-up and skincare formulation, production and packaging on the East Coast will take place at the Center415, on the 5th Avenue, at the heart of Manhattan, on 11 & 12 September, 2019. MakeUp in NewYork 2019 will host +110 exhibitors in formulation, packaging, full-service, accessories and (...)

read more
job opportunities
Experts’ views
INFINITE BEAUTY. Embracing the future

Lipotec - Lubrizol
INFINITE BEAUTY. Embracing the future

Technologies that were unthinkable only a decade ago are now must-have essentials. We carry our lives in our smartphones. There’s an app for just about everything. And wearable technology, augmented reality and artificial intelligence are creating limitless possibilities for us to move, perform, look and feel better than ever. As (...)

read more
Webinars
E-shop - latest publications
Regulations on the registration of cosmetic products in China (part2)
95.00 € excl. tax
Safety of perfumes and cosmetics. Belarus, Kazakhstan and Russia
200.00 € excl. tax
Regulations on the registration of cosmetic products in China (part1)
135.00 € excl. tax
Go to top ↑

Features

We use cookies to give you a better browsing experience. By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. Read more and set cookies
close