Le géant des cosmétiques et des produits d’hygiène vient de franchir une étape majeure dans ses efforts en matière de durabilité. La multinationale, qui possède des marques comme Dove, Tresemmé ou Simple, vient d’annoncer que tous ses centres de production, de recherche, de stockage, de logistique, ainsi que tous ses bureaux et data centers, sont maintenant alimentés par une électricité 100% renouvelable.

« Nos équipes ont travaillé d’arrache-pied pour obtenir des contrats d’énergie renouvelables pour nos sites sur les cinq continents. Ceci nous a permis d’atteindre plus vite notre objectif de 100 % d’énergie renouvelable », explique Marc Engel, directeur de la chaîne logistique chez Unilever. « Il reste bien entendu du travail à faire, mais nous espérons que cette annonce inspirera d’autres actions et contribuera à montrer qu’il est possible de lutter contre la crise climatique et de maintenir le réchauffement planétaire à 1,5 degré Celsius. L’énergie renouvelable peut être une réalité ».

L'objectif d'Unilever est de devenir une entreprise neutre en carbone d'ici...

L’objectif d’Unilever est de devenir une entreprise neutre en carbone d’ici 2030. (Photo : © Marco de Swart / ANP / AFP)

Cette étape franchie par Unilever fait partie de son objectif de devenir une entreprise neutre en carbone à l’horizon 2030. Pour parvenir à ce résultat, le groupe a travaillé avec des partenaires dans le monde entier pour produire de l’électricité renouvelable sur ses propres sites, l’énergie solaire est ainsi utilisée sur des sites Unilever dans 18 pays. L’entreprise a lourdement investi dans des programmes d’efficacité énergétique, qui ont permis de réduire sa consommation totale d’énergie de 28% et de diviser par deux ses émissions de carbone par tonne de production depuis 2008.

Unilever n’est pas la seule entreprise à vouloir réduire son impact : en janvier, le Procter & Gamble s’est associé à plusieurs grandes entreprises pour lancer l’Alliance pour éliminer les déchets plastiques (AEPW) et lutter contre le déversement de déchets dans les océans. De son côté, REN Clean Skincare - qui appartient à la business unit Unilever Prestige - s’est engagé à devenir totalement "zéro déchet" d’ici à 2021.

En fait, la durabilité est devenue une préoccupation majeure au sein de l’industrie des cosmétiques et la plupart des fournisseurs d’ingrédients et d’emballages, ainsi que les marques, travaillent sur des solutions pour réduire leur impact environnemental.