Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Réglementations

Une nouvelle norme ISO pour évaluer la toxicité des nanoparticules inhalées

L’Organisation internationale de normalisation (ISO) a publié une nouvelle norme pour évaluer la toxicité des nanoparticules quand elles sont inhalées.

Répondre aux préoccupations

Les progrès rapides des nanosciences et la propagation des nano-technologie et des nano-produits, en particulier dans les domaines de la médecine, de la beauté et des cosmétiques, de l’informatique, des matériaux avancés, de la nourriture et même des emballages, soulèvent des inquiétudes parmi les chercheurs, les fabricants, les autorités réglementaires et les consommateurs. Il s’agit « d’une technologie relativement nouvelle, les scientifiques ont encore beaucoup à apprendre sur les nanoparticules, » indique l’ISO dans un communiqué.

« Avec l’expansion rapide des applications issues des nanotechnologies, il y a un risque croissant d’exposition à des substances potentiellement toxiques, notamment pour les travailleurs des industries nanotechnologiques. En outre, si des produits libèrent des nanoparticules dans l’air ambiant, le grand public pourrait également être affecté. Assurer la sécurité de ces particules est donc primordial pour le bien-être des travailleurs et des consommateurs, » explique le Dr Peter Hatto, président du comité qui a élaboré la norme.

Élaborée par le comité technique ISO consacré aux nanotechnologies (ISO/TC 229), la nouvelle norme ISO 10808:2010 « Nanotechnologies - Caractérisation des nanoparticules dans les chambres d’inhalation par exposition pour les essais de toxicité par inhalation » vise à répondre en partie à ces questions.

Tests d’inhalation

Le but de la norme est de s’assurer que les résultats de des tests d’inhalation existantes de mesure de la toxicité par inhalation de nanoparticules dans l’air sont fiables et harmonisées à travers le monde.

« Pour vérifier la toxicité par inhalation, il est nécessaire de suivre la concentration, la taille et la répartition des nanoparticules dans la chambre d’inhalation. Les méthodes classiques utilisées dans d’autres domaines sont jugées insuffisantes pour le contrôle des nanoparticules car des paramètres nanospécifiques, tels que la surface spécifique ou le nombre de particules, pourraient être des déterminants de toxicité critiques. ISO10808 prend en compte les caractéristiques spécifiques et les risques potentiels des nanoparticules, et représente donc un atout important pour l’industrie, » ajoute le Dr Hatto.

L’ISO 10808 instaure un ensemble de contrôles au moyen d’une chambre d’essai de toxicité par inhalation, et comportant :

- un système d’analyse de mobilité électrique (ADME) pour mesurer le nombre de particules, leur taille, leur distribution, une estimation de leur surface spécifique et de leur concentration massique,
- ainsi qu’un examen morphologique faisant intervenir la microscopie électronique en transmission (MET) ou la microscopie électronique par balayage (MEB),
- et un analyseur à rayons X à dispersion d’énergie (MET-EDXA) pour la composition chimique.

Vincent Gallon

© 2011 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
Luxe Pack New York se tiendra les 15 et 16 septembre au Jacob K. Javits Convention Center (Hall 1B)

Luxe Pack New York reporté à septembre

Au vu des derniers développements de l’épidémie de Covid-19 à New York et aux États-Unis, l’équipe de Luxe Pack a décidé de reporter l’événement aux 15 et 16 septembre 2020. Le lieu reste inchangé, le Hall 1B du Jacob K. Javits Convention Center. Avec ces nouvelles dates, le salon sera quasiment concomitant avec MakeUp in NewYork, qui doit avoir...

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Spectrastat : Solutions complètes de conservation naturelle des cosmétiques

Zoey Zhang
Spectrastat : Solutions complètes de conservation naturelle des cosmétiques

Les méthodes de conservation des produits ont été profondément affectées par la tendance « bien-être », et les préoccupations qui en découlent en matière d’ingrédients cosmétiques. Aujourd’hui, les options de conservation traditionnelles vraiment acceptées par les consommateurs sont limitées. En parallèle, l’intérêt pour les produits verts se...

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer