Caroline Catherine

Caroline Catherine

Premium Beauty News - Quelles sont les évolutions qui se dessinent dans l’univers olfactif ?

Caroline Catherine - Au cours de cette crise sans précédent, les gens ont « profité » du confinement pour prendre soin d’eux, soit en utilisant des produits qu’ils connaissaient et avaient sous la main, soit en s’essayant à créer leurs propres cosmétiques, souvent inspirés de recettes d’hier. C’est aussi rassurant que créatif que de faire du neuf avec de l’ancien, en marketing, nous appelons cela la newstalgie.

Pierre Flores - D’un point de vue olfactif, les tendances actuelles se télescopent avec les besoins du confinement : on imagine aller vers des notes qui apaisent, qui vont être réconfortantes. Il y a effectivement un retour aux notes musquées, poudrées, une gourmandise qui se renouvèle. Mais une gourmandise qui s’oriente maintenant en parfumerie vers le salé. Nous développons des notes sur des concepts autour de la fleur de sel par exemple, qui peuvent s’associer avec des notes marines, ou la noisette. Dans la dernière collection de parfums 100% d’origine naturelle de TechnicoFlor, Alter Eco, nous avons travaillé par exemple une addiction salée, un lait de cajou, texturé et blanc. Il y a le côté réconfortant du lait, et ce côté salé décalé. Tout le monde est dans cette recherche actuellement, c’est l’évolution de la gourmandise.

Pierre Flores

Pierre Flores

Premium Beauty News - La perception des parfums naturels évolue-t-elle également en réponse au contexte ?

Caroline Catherine - On voit se confirmer le rapport à l’authenticité, la traçabilité, et cela va continuer. En tant que Parfumeur engagé, TechnicoFlor a une histoire très forte avec le naturel et ce depuis longtemps. Aujourd’hui, nous cherchons à faire évoluer le parfum naturel, à l’amener vers un naturel ludique, sensoriel et responsable grâce à de nouveaux ingrédients. C’est le concept de notre nouvelle gamme de parfums Alter Eco inspirée d’ingrédients « alternatifs » pour une consommation plus respectueuse, dans laquelle nous incluons nos plus belles matières FairTrade. Nous aimons provoquer, c’est souvent le cas avec nos nouveaux gourmands car ce sont des notes auxquelles les consommateurs ne sont pas habitués dans les parfums naturels.

Pierre Flores - Les biotechnologies nous permettent d’avoir maintenant des matières premières naturelles de plus en plus originales. Nous avons obtenu par exemple une héliotropine naturelle alors que c’est un ingrédient issu normalement de la chimie organique. Cela ouvre de nouvelles voies de création. Nous travaillons aussi des Eaux de Toilette qui ont une réelle signature et qui tiennent. Les demandes de nos clients affluent dans ce sens.

Premium Beauty News - Y a-t-il de nouveaux codes qui émergent ?

Pierre Flores - La parfumerie unisexe explose. Les parfums mixtes sont supérieurs en nombre de lancements en ce moment. Cela vient de la niche et montre qu’elle s’est démocratisée, mais également de l’Orient où le parfum n’a jamais été genré. Les codes olfactifs changent, l’aspect sociétal influe sur la façon de créer, cela nous pousse à innover, à jouer à la fois sur la palette existante tout en allant chercher de nouvelles choses.