Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Emballage & design

Parfums : Avec la version vissable de sa pompe « La Petite », Aptar veut surfer sur la vague verte

Lancée en 2014/2015, la pompe La Petite d’Aptar beauty+home a ajouté à ses références une version vissable pour répondre à la demande des marques du parfum qui veulent des solutions autorisant le re-remplissage du flacon. Dévoilée lors de l’édition 2018 du salon Luxe Pack Monaco et mise en avant en juin dernier à l’occasion d’Édition Spéciale by Luxe Pack, l’événement parisien dédié à l’emballage de luxe durable, cette nouvelle version séduira-t-elle les marques en quête de solutions plus écologiques ?

Au salon Édition Spéciale by Luxe Pack, l’étude présentée par Catherine Barucq, Responsable du Pôle Études et Prospective chez Citeo (ex Eco-Emballages) sur les emballages de luxe est révélatrice. À la question posée auprès de 500 personnes « qu’est qu’un emballage de luxe pour vous ? » 37% ont répondu - en spontané - « la réutilisation de l’emballage ». Les consommateurs éprouvent une gêne croissante vis-à-vis des emballages en fin de vie qu’il faut jeter. Ce qu’ils perçoivent comme du gaspillage est devenu l’emblème des maux généré par la société de consommation.

Dans ce contexte, la pompe vissable et dévissable est-elle l’avenir de la parfumerie ? La technologie n’est ni nouvelle ni révolutionnaire. Lancée il y a quelques années, la pompe vissable n’avait pas vraiment séduit le marché. Les contraintes réglementaires et sanitaires (certains marchés imposent des pompes scellées), la crainte de la contrefaçon, l’avait alors emporté sur la dimension environnementale, qui n’était pas aussi impactante qu’aujourd’hui.

Si la Fontaine Mugler, créée en 1992, a longtemps fait banc à part au rayon du ressourçable, le concept commence à laisser des effluves suffisamment olfactives pour convaincre d’autres groupes. En 2017, la 1,2 million de flacons de parfums Mugler auraient été rechargés. Une réduction non négligeable de l’impact environnemental du produit. En 2018, le concept a été repris par LVMH pour les parfums Louis Vuitton et Guerlain. Et la liste de marques prestigieuses adeptes de ce principe devrait s’allonger en 2020.

« Systématiquement ou presque, les grandes marques nous demandent d’avoir une version de leur gamme avec des pompes qui vont pouvoir être démontables. L’objectif est soit de permettre de recharger le flacon, soit de pouvoir séparer la pompe du flacon afin de recycler proprement le produit. Nous travaillons sur de nouveaux sujets », expliquait récemment dans nos colonnes Patrick Bousquel, directeur marketing et développement d’Aptar beauty+home.

La version vissable de La Petite se distingue comme la précédente par un corps invisible, et une neutralité olfactive, un actionnement doux qui offre au consommateur un geste sensoriel. Elle est proposée avec deux modèles, pour un spray longue durée et un spray classique. Ses dimensions sont proches des pompes à sertir. La fixation plastique est habillée de métal, ce qui réduit le risque de casse et assure une maîtrise de l’opération refill, indique Aptar.

Les dernières innovations et tendances en matière de parfums seront débattues lors de la prochaine édition du Fragrance Innovation Summit à Paris le 7 novembre 2019.

Programme et inscription : Fragrance Innovation Summit 2019

Françoise Albasini, Vincent Gallon

© 2019 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

L’édition 2020 de MakeUp in Paris remplacée par une plateforme virtuelle

La décision du gouvernement d’interdire les rassemblements de plus de 100 personnes jusqu’à cet été a finalement mis un terme aux derniers espoirs des organisateurs du salon MakeUp in Paris. L’événement B2B, qui devait se tenir les 18 et 19 juin au Carrousel du Louvre, sera finalement remplacé par une plateforme virtuelle. « Afin de...

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Chine : refonte en vue du cadre réglementaire des cosmétiques

ChemLinked
Chine : refonte en vue du cadre réglementaire des cosmétiques

Le cadre actuel de la réglementation des cosmétiques en Chine est le Règlement sur la surveillance de l’hygiène des cosmétiques (CHSR), qui est mis en œuvre depuis 30 ans et auquel seules de légères améliorations ont été apportées depuis. Depuis 2013, la Chine a entrepris de modifier ce règlement général et l’a renommé Règlement sur la...

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer