Le groupe japonais a augmenté ses capacités de production de 50% en deux ans, aussi bien au Japon qu’en France, sa base industrielle en Europe.

M. Kouji Okumura, propriétaire et chairman de Nippon Shikizai, et M....

M. Kouji Okumura, propriétaire et chairman de Nippon Shikizai, et M. Yasuhiko Todani, président

Avec trois usines au Japon, situées à Kanagawa (Usine Zama), Osaka (Usine Suita) et Ibaragi (Usine Tsukuba), Nippon Shikizai profite d’un véritable renouveau de la J-Beauty qui, dans beaucoup de pays, rime avec qualité, haute technologie et sensorialité. Ainsi les exportations se sont accrues de 44 %, dont 34 % à destination de la Chine, obligeant le Groupe à investir fortement. Pour répondre à cette demande, plus de 30 millions de dollars ont été débloqués sur la période 2018/2020, essentiellement dédiés à l’augmentation de la capacité de production de vracs de l’usine de Tsukuba, qui avait déjà bénéficié d’investissements importants entre 2014 et 2017 avec la construction d’un nouveau bâtiment dédié au conditionnement des produits de maquillage.

Le site Thépenier Pharma & Cosmetics en France

Le site Thépenier Pharma & Cosmetics en France

Nippon Shikizai est présente en Europe depuis 2000 avec le rachat de Thépenier Pharma & Cosmetics. La filiale française du groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros en 2018 (contre 9 millions en 2014), une progression spectaculaire relayée en 2017 par le rachat d’Orléans Cosmetics, une entreprise française de 35 personnes, spécialisée principalement dans la fabrication de poudres de maquillage, de produits coulés à chaud et de dérivés parfumés.

Poursuivant sa logique, Nippon Shikizai investira en 2018 et en 2019 près d’un million d’euros sur le site Orléans Cosmetics (maintenant nommé Nippon Shikkizai France), notamment avec la mise en production d’une nouvelle ligne de compactage, d’une nouvelle ligne de remplissage de poudre libre, d’une nouvelle ligne de coulage à chaud, sans oublier la mise en service d’une nouvelle sale de lavage et de nouveaux mélangeurs. Objectif : moderniser l’ensemble du parc machines et augmenter rapidement la capacité de production de 30 %.