Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Sociétés & industrie

« Le parfum fera toujours rêver, mais il doit évoluer, » Olivier de Lisle, Firmenich

Quelles perspectives pour le marché mondial de la parfumerie ? Olivier de Lisle, en charge du pôle Fine Fragrance de Firmenich, répond aux questions de Premium Beauty News sur les nouveaux enjeux de la croissance, de l’approvisionnement et du développement.

Olivier de Lisle

Olivier de Lisle

Premium Beauty News - L’évolution du marché de la parfumerie vous inspire t-elle de la sérénité ?

Olivier de Lisle - D’un point de vue quantitatif, selon les dernières indications de nos clients et les différents chiffres parus sur le sélectif, le marché semble stable. Economiquement plusieurs zones importantes sont en difficulté, notamment l’Europe et la Russie. De son côté, le Brésil est en ralentissement. La dynamique des pays du Golfe et de l’Asie compense en partie, mais pas suffisamment pour donner un élan positif.

Mais ce constat ne nous accable pas, on peut avoir une très belle progression même sur un marché stable !

Premium Beauty News - À côté de ces difficultés conjoncturelles on a aussi l’impression d’une transformation des habitudes de consommation et d’achat liées au parfum ?

Olivier de Lisle - Il y a beaucoup de manières de consommer du parfum à l’heure actuelle. En dehors des circuits traditionnels comme la distribution sélective d’autre part, il existe de nombreuses alternatives. Dans certains pays, la vente directe joue un rôle important. On note aussi une forte progression du specialty retail comme Victoria Secret aux États-Unis, Yves Rocher en France ou Boticario au Brésil. Ce circuit se porte bien, notamment auprès des jeunes, car il apporte un univers, une proximité, une shopping experience différente.

Dans le haut de gamme, on observe le même phénomène avec la parfumerie de prestige. Des marques dotées de boutiques en propre comme Dyptique ou Jo Malone attirent une clientèle en quête d’une expérience d’achat privilégiée. Les récentes acquisitions de marques alternatives par de grands groupes comme Estée Lauder ou Puig, vont ainsi leur permettre de capter des cibles qu’ils n’ont pas ou qu’ils n’ont plus.

Premium Beauty News - Justement, travaillez vous beaucoup pour ces nouvelles marques alternatives ?

Olivier de Lisle - La volonté de Firmenich est de créer des parfums pour le succès de nos clients. Nous avons vocation à créer des classiques mais c’est aussi notre métier de parier sur des entrepreneurs comme nous avons pu le faire avec « Le Labo » . Donc oui, la parfumerie alternative, même si elle ne représente qu’une petite part de notre activité, est importante chez Firmenich. Elle permet une création plus débridée, qui est une autre forme de stimulation pour nos parfumeurs créateurs. Il faut avoir conscience que nous n’avons à Paris, qui est pourtant notre plus grand centre de création, que douze parfumeurs créateurs. La parfumerie est un univers encore très proche de l’artisanat ! Cela nous permet d’apporter à nos clients un service sur-mesure.

Premium Beauty News - Les problématiques réglementaires et celles liées aux approvisionnements semblent avoir pris une place considérable dans le monde de la création de parfums ?

Olivier de Lisle - Tout à fait. L’évolution des réglementations nous pousse à renouveler notre palette de créativité en tenant compte des contraintes. L’innovation est plus que jamais de mise, avec la recherche de nouveaux ingrédients et probablement une évolution vers plus de naturel.

La question de l’approvisionnement, elle aussi, est essentielle. En plus d’être un créateur de parfums, Firmenich est aussi le premier fournisseur mondial d’ingrédients de parfumerie. Nous nous devons d’assurer pour nos clients une totale sécurité d’approvisionnement en termes qualitatif, quantitatif et économique. En parfumerie, on dénombre aujourd’hui une centaine de matières premières critiques, pour lesquelles il faut garantir un minimum de stabilité de cours et de la qualité. Beaucoup de ces matières viennent de pays en proie à l’exode rural où les plantations sont abandonnées pour des départs sans retour vers les grandes agglomérations. En Inde, au Laos, en Ouganda, en Haïti … nous investissons dans des programmes pour soutenir les populations rurales et les aider poursuivre leurs cultures en leur garantissant des revenus stables et des débouchés sur le long terme. Nous assurons à ces personnes un revenu stable qui leur permet de planter, d’investir, d’innover. C’est une organisation pensée pour être pérenne.

Premium Beauty News - Quels sont les enjeux pour l’avenir ?

Olivier de Lisle - L’enjeu est toujours de s’adapter aux changements du marché ! On sait qu’aujourd’hui, il y a un arbitrage en terme d’achats luxe et que le parfum est très concurrencé, notamment par les nouvelles technologies. Mais le parfum fera toujours rêver, c’est un facteur d’intense émotion. Les habitudes de consommation ont déjà beaucoup évolué et elles vont encore beaucoup changer. Même si les supports, les moyens de diffusion du parfum, évoluent, le parfum sera toujours une préoccupation importante de nos sociétés. À nous d’explorer de nouveaux territoires.

Propos recueillis par Kristel Milet et Vincent Gallon

© 2015 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
MakeUp in NewYork a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d'invités internationaux.

MakeUp in New York déménage au Javits Center pour poursuivre sa croissance

La dernière édition de MakeUp in NewYork, l’événement B2B dédié à la chaine de valeur de l’industrie du maquillage, a été un gros succès, selon les organisateurs. L’événement qui s’est tenu les 11 et 12 septembre 2019 au Centre415 sur la 5e avenue, à Manhattan, a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d’invités internationaux. (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Tendance Olfactive : L'impact du minéral

Aliénor Massenet
Tendance Olfactive : L’impact du minéral

Substance solide, inorganique et cristallisée, le minéral résulte d’un processus géologique naturel. En parfumerie, la minéralité est une notion subjective car il n’existe pas de famille minérale à proprement parlé. Avec leurs facettes humides et salées, les notes minérales permettent aux parfumeurs une nouvelle retranscription de la fraîcheur (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer