Premium Beauty News - Comment s’est passée l’année 2008 pour votre entreprise ?

Guy Mallinson - Le chiffre d’affaires s’est tassé d’environ 4% notamment en raison de réductions de nos exportations hors Europe, affectées par la faiblesse de la monnaie américaine. Cela étant dit,le marché européen s’est contracté d’environ 2% et les ventes en fin d’année ont été faibles.

Premium Beauty News - Et quelle est votre vision pour les six prochains mois ?

Guy Mallinson - Au delà de l’incertitude générale, nous nous attendons à un premier semestre très difficile et ce particulièrement dans le secteur parfumerie-cosmétique avec de plus en plus de commandes fragmentées et des projets retardés.

Premium Beauty News - Comment votre groupe va-t-il gérer cette période de récession ?

Guy Mallinson - Si la demande n’est pas là, nous ne produirons pas. Il est indispensable que nous maintenions nos prix afin de dégager une rentabilité qui nous permette d’investir à plus long terme. Les hausses de prix obtenues en 2008 sont très insuffisantes malgré les baisses de certaines matières premières.

Premium Beauty News - Dans ce contexte, qu’en est-il de l’innovation ?

Guy Mallinson - Iggesund investit des ressources considérables en hommes et en capitaux pour maintenir un niveau de qualité quasi inégalé. Nous avons lancé le New Invercote en juillet 2008 qui apporte une nouvelle blancheur plus fraîche, tout en conservant son caractère "chic et chaud" lui conférant cette élégance intemporelle. De plus, la tenue de la blancheur, aussi indispensable que la blancheur elle-même, a été améliorée. Cet investissement doit nous permettre d’accélérer l’amélioration du produit à bien des égards et je pense que nous verrons des nouveautés dès 2010.

Guy Mallinson, Directeur Marketing et Ventes, Iggesund

Guy Mallinson, Directeur Marketing et Ventes, Iggesund

Premium Beauty News - Environnement et développement durable sont sur toutes les lèvres. Comme gérez vous ce défi ?

Guy Mallinson - Traditionnellement d’une discrétion toute suédoise, Iggesund a en fait très peu communiqué à ce sujet. Or Iggesund devrait être cité en exemple, compte tenu des sommes investies depuis de nombreuses années en process et équipements pour réduire nos émissions nocives et notre consommation d’énergie (notamment d’origine fossile). Dernier projet en date, l’usine d’Iggesund en Suède est en train de mettre en oeuvre une réduction de sa consommation de pétrole au point qu’elle devrait être quasiment nulle d’ici 2 ou 3 ans.