Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Environnement

L’utilisation du squalane en cosmétique mise en cause par une ONG

L’ONG française Bloom vient de publier un rapport mettant en cause la responsabilité du secteur cosmétique dans la surpêche de certains requins. En cause : l’utilisation du squalane.

Grâce à ses propriétés de stabilité, d’hydratation et sa texture non grasse, le squalane est l’un des émollients les plus performants du marché. Depuis plusieurs années, son utilisation a toutefois pâti de difficultés d’approvisionnement, tant pour le squalane animal issu du foie de requin, soumis aux controverses autour de cette filière, et du squalane végétal issu de la transformation de l’huile d’olive, et soumis aux fluctuations de prix de cette ressource liée au marché alimentaire. Pour résoudre ces difficultés, la société américaine Amyris a lancé en 2011 un squalane renouvelable issu de la transformation de la canne à sucre.

Pourtant, selon l’étude de Bloom, à l’échelle mondiale, le squalane utilisé dans les produits cosmétiques serait encore largement issu du requin. « Seul le marché européen semble aujourd’hui avoir très majoritairement basculé en faveur du squalane végétal,  » affirme l’ONG. « Au Japon, premier marché mondial pour le squalane (40 % de la demande totale), le squalane végétal est quasi inexistant.  »

L’étude estime qu’environ 90 % de la production mondiale d’huile de foie de requin est destiné à la production de squalane pour le secteur cosmétique, ce qui correspond à la capture de plus de 2,7 millions de requins profonds chaque année. Par ailleurs, ces requins ne seraient pas valorisés à l’issue d’une capture accidentelle mais feraient majoritairement l’objet de pêches ciblées.

« Même si un virage très net a été pris par les entreprises occidentales en faveur du squalane végétal, le secteur cosmétique à l’échelle mondiale reste largement approvisionné par le squalane animal  » commente Romain Chabrol, auteur de l’étude. Celui-ci rappelle que des tests aveugles menés sur des produits de grandes marques de cosmétique ont montré que les entreprises étaient parfois trompées par leurs fournisseurs quant à l’origine du squalane que ceux-ci leur vendaient comme étant de fabrication végétale.

Les réglementations limitant la pêche des espèces profondes dans l’Atlantique Nord où 95% de la ressource aurait disparu, sont par ailleurs contournées par les flottes de pêches qui ont déplacé leurs efforts vers les eaux tropicales ou semi-tropicales.

«  S’éloigner des eaux réglementées de l’Union européenne, c’est le scénario idéal pour les flottes peu scrupuleuses. La seule façon de mettre fin à des pratiques de pêche aussi destructrices est de couper le robinet à la source. Nous espérons que l’industrie cosmétique entendra notre appel à se détourner de façon définitive et urgente du squalène animal  » alerte Claire Nouvian, fondatrice de l’association Bloom.

L’association souhaite notamment que les consommateurs puissent être informés de l’origine animale ou végétale du squalane contenu dans les produits qu’ils achètent.

Vincent Gallon

© 2012 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
Clean Beauty in London se tiendra les 12 et 13 octobre 2020

Un nouveau salon dédié à la clean beauty à Londres

Nommé Clean Beauty in London, ce nouvel événement a pour objectif de rassembler sous un même toit des experts, des scientifiques, des fournisseurs, des marques, des influenceurs et des journalistes pour « construire l’avenir de la clean beauty ». Le salon, qui se tiendra les 12 et 13 octobre 2020 à The Brewery, un espace événementiel situé (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
L'Inde s'affirme comme le prochain géant de la beauté

Asia Cosme Lab
L’Inde s’affirme comme le prochain géant de la beauté

Grâce à une population jeune en croissance (première population de jeunes dans le monde), à l’émergence d’une vaste classe moyenne, et à un meilleur accès à Internet dans les zones urbaines et rurales, l’Inde s’apprête à devenir le prochain géant de la beauté après la Chine. Asia Cosme Lab immergé dans le fascinant marché indien, où tradition et (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer