Pour ceux qui ont visité le salon In-Cosmetics, qui s’est tenu du 29 au 31 mars à Milan, en Italie, il y a peu de doute que la durabilité ait le vent en poupe dans l’agenda de l’industrie cosmétique en ce moment.

Sustainability Gallery

En fait, les visiteurs de cette édition d’In-Cosmetics ont eu l’occasion de découvrir des gros-plans et des présentations centrées sur les ingrédients cosmétiques durables et l’approvisionnement durable en matières premières. Une « Sustainability Gallery », parrainée par Beraca, mettait en avant certaines des initiatives les plus durables de l’industrie et ainsi qu’une sélection d’entreprises avec un discours vert.

Concernant le mode de sélection des sociétés participant à cette galerie, Cathy Laporte, directeur marketing groupe d’In-Cosmetics, explique que «  il y a des entreprises qui ont une politique de développement durable tout simplement parce qu’elles pensent qu’elles le devraient. D’un autre côté, il y a des entreprises pour lesquelles les pratiques écologiques sont la pierre angulaire de leurs affaires. » Parmi eux se trouvaient :

- Active Organics, une société axée sur les méthodes de récolte compatibles avec l’environnement, la fabrication et la distribution de subsances naturelles innovantes.

- Arizona Chemicals, le plus grand raffineur d’extrait de pin, avec une ligne de polymères bio-renouvelables - Sylvaclear et Uniclear – qui offre d’importantes fonctionnalités filmogènes, d’agents de répulsion de l’eau, comme stabilisateurs d’émulsions polymères, agents structurants, comme modificateurs de rhéologie, stabilisants de pigments et systèmes de libération d’actifs, pour l’industrie des cosmétiques.

- Dr Straetmans Chemische Produkte, qui a présenté son Dermofeel CGC sans huile de palme, un émulsifiant économique qui protège la biodiversité en utilisant de l’huile de colza d’origine locale, réduisant ainsi les transports inutiles.

Ont également pris part à cette Sustainability Gallery : AzkoNobel, Arch Personal Care, Gattefossé, GreenPalm, Honeywell International, Laboratoires Expanscience, Lipotec, Biointec, et Oleon.

Le voyage durable de l’açaí

Beraca, le fournisseur brésilien d’actifs biologiques et naturels, était le sponsor officiel de la partie In-Focus lors de cette édition de In-Cosmetics. À cette occasion, la société, qui a récemment adhéré à l’Union for Ethical Bio Trade, s’est associée avec Kiehl’s, la marque du groupe L’Oréal, pour présenter un stand en forme de tunnel intitulé « L’expérience Beraca ». La société y présentait l’approvisionnement éthique et durable de l’açaï, un de ses composants les plus célèbres, qui est utilisé par Kiehl’s en tant que super-anti-oxydant et réparateur des lésions cutanées dans une ligne de soins de la peau.

« Chaque étape de la chaîne d’approvisionnement en açaï est traçable et durable, » explique Filipe Sabará, directeur commercial de Beraca. « La protection de l’environnement, la responsabilité sociale de l’entreprise et le sourcing durable des ingrédients, sont les philosophies qui ont guidé pratiques Beraca depuis sa création, » ajoute-t-il.

Un autre mode de conservation

Parmi les multiples ingrédients verts présentés lors du salon In-Cosmetics, les conservateurs alternatifs ont été particulièrement mis en évidence. Ces substances sont utiles pour remplacer les ingrédients ayant mauvaise presse, tels que les parabènes et sont aussi adaptés aux formules dites «  sans conservateurs » ou « auto-purifiantes ». Bien que n’étant pas listés comme conservateurs dans la réglementation européenne, ils peuvent avoir une fonction secondaire qui contribue à prolonger la durée de vie d’un produit cosmétique et prévenir la propagation de bactéries nocives.

La société américaine Inolex Chemical Company, par exemple, a présenté six substances sans parabènes basées sur un mélange d’acide caprylhydroxamic (CHA) et d’un ingrédient secondaire. Chacune de ses substances a été conçue pour répondre aux besoins spécifiques de différents types de formulations.