Florent Lafont

Florent Lafont

Intégrée au groupe suisse Sulzer en 2016, Geka défend un savoir-faire acquis depuis 1925 en solutions packaging pour le secteur de la beauté. Portée par la dynamique du marché du maquillage, elle affiche un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros à fin 2019, compte 1000 employés à travers le monde avec quatre sites de production basés à Bechhofen en Allemagne, où se trouve le siège, à São Paulo, au Brésil, Elgin près de Chicago, dans l’Illinois, et Shanghai, en Chine, et deux bureaux commerciaux, en France et en Pologne.

« Nous sommes présents sur quatre continents, car être proche des besoins de nos clients est essentiel », note Florent Lafont, CEO de Geka, qui n’exclut pas à terme, une solution supplémentaire sur le continent africain.

Investissements industriels globaux

Face à la demande croissante du marché américain et notamment des indie brands, l’entreprise a complété son activité de full service déjà opérationnelle en Allemagne, dans son usine d’Elgin. Le site permet depuis 2019 une activité de production, décoration et remplissage grâce à une nouvelle machine de remplissage et bouchage automatisée d’une capacité de 15 millions d’unités par an.

L’usine de Shanghai, partagée avec Sulzer, a également déployé ses capacités intégrant l’expertise unique de Geka dans le moulage par injection, la décoration par impression, la fabrication et le développement de produits dans le domaine des cosmétiques de couleurs. L’entreprise se rapproche de cette façon de sa clientèle en constante augmentation sur l’Asie et du marché chinois à nouveau en pleine dynamique post COVID.

Enfin, le site principal de Bechhofen fait l’objet d’un important investissement destiné à agrandir la surface. Aux 12.000 m2 actuels s’ajouteront ainsi 10.000 m2 supplémentaires, afin de concentrer les différentes activités et départements auparavant répartis sur plusieurs sites en Allemagne, notamment l’ancien site d’Oeka à Bamberg, acquis en 2015. « L’objectif est de créer des synergies plus fortes, de gagner en flexibilité et de réduire les délais de livraison », assure Florent Lafont. L’outil de production qui sera opérationnel dès janvier 2021 s’enrichit de nouvelles technologies et capacités de décoration, et améliore son niveau d’automatisation.

Devenir une entreprise durable à tous points de vue

Geka s’emploie par ailleurs à concentrer sa stratégie sur tous les axes d’amélioration de son empreinte carbone et de sa durabilité, tant au niveau de ses process de production que de ses produits. « Nous nous concentrons plus que jamais sur la digitalisation, l’innovation, le développement et les enjeux environnementaux », affirme le CEO.

En septembre, l’entreprise a reçu le prix Platinium décerné par Ecovadis certifiant de la durabilité des entreprises, la plaçant ainsi parmi les 1% des meilleures entreprises évaluées dans le monde.

Concernant les solutions packaging alternatives, la collection Reborn présentée en juin dernier décline une offre de produits de maquillage pour les yeux et les lèvres aux packaging durables, composés à 93% de matériaux recyclés ou d’alternatives biosourcées.

Expert dans le domaine des brosses de mascara, notamment pionnier des brosses moulées avec 122 millions de pièces produites en 2019, Geka apporte par ailleurs son savoir-faire sur le développement d’applicateurs, de contenants ou de produits finis dans touts les segments de la beauté. « Du vernis à ongles, aux accessoires pour cheveux en passant par les rouges à lèvres, nous avons toute légitimité à apporter notre valeur ajoutée à un grand nombre de catégories. C’est notre stratégie pour l’avenir », conclut Florent Lafont.