Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Sociétés & industrie

GEKA Group mise sur la croissance avec l’acquisition d’OEKA

Le fabricant allemand de tubes et mécanismes pour rouges à lèvres, de brosses de mascara et de packaging et applicateurs pour gloss à lèvres paquets, OEKA Oehlhorn GmbH, dont le siège est à Bamberg, en Bavière, retrouve un avenir. L’administrateur judiciaire Joachim Exner vient de vendre les activités de l’entreprise au groupe GEKA, qui va reprendre le site de Bamberg avec l’ensemble de son personnel. Avec cette acquisition, GEKA poursuit sa stratégie de croissance avec pour ambition de devenir un champion allemand de rayonnement mondial.

Nikolaus Michelsen, GEKA

Nikolaus Michelsen, GEKA

GEKA, un des leaders mondiaux des brosses, applicateurs et systèmes d’emballage complets destinés à l’industrie cosmétique et pharmaceutique, est donc le nouveau propriétaire d’OEKA, fabricant de pièces en plastique et métal vendues à l’international. Ce regroupement renforce le positionnement global sur le marché de ces deux sociétés franconiennes.

« Nous avons pour objectif de créer un champion allemand de rayonnement mondial spécialisé dans le développement et la production d’applicateurs et de systèmes d’emballage complets destinés aux industries cosmétique et pharmaceutique », explique Nikolaus Michelsen, gérant de GEKA. «  Nous avons en même temps à cœur de préserver pour l’avenir la culture d’entreprise familiale franconienne et imprégnée de tradition d’OEKA.  »

Transfert prévu courant juillet

La société OEKA, qui a fêté ses 100 ans il y a quelques mois, est spécialisée dans l’emboutissage de métal, le moulage de plastique par injection, la finition de surfaces et la technique de montage. Autres atouts de sa gamme de produits : le développement et la fabrication de pièces hybrides et de petites brosses et applicateurs innovants destinés à des usages cosmétiques et médicaux.

Amaury de Menthière, GEKA

Amaury de Menthière, GEKA

« Je suis particulièrement heureux que GEKA reprenne l’effectif d’environ 220 salariés et envisage même des embauches,  » a souligné Joachim Exner, associé du cabinet Dr. Beck & Partner et administrateur judiciaire, après la signature du contrat de vente hier soir. Le transfert est prévu pour mi-juillet 2015. Les créanciers ont déjà donné leur feu vert pour la vente dont le prix n’a pas été divulgué.

« OEKA est pour nous le partenaire idéal pour mettre en œuvre nos plans de croissance globaux et étendre notre chaîne de création de valeur  », a déclaré Amaury de Menthière, gérant de GEKA. « Nous misons pour ce faire avant tout sur l’expérience du personnel très qualifié d’OEKA et les capacités de production du site de Bamberg. Nous allons y investir un montant se chiffrant en millions d’euros pour compléter l’équipement technologique concernant la croissance envisagée  ».

GEKA attend aussi un effet de synergie au niveau des frais techniques du fait de la réunion des deux sociétés et de l’utilisation d’une marque commune.

En pratique, GEKA, envisage d’intégrer les divisions d’OEKA, OEKA BEAUTY et OEKA MED, dans ses propres divisions GEKA Beauty et GEKA Healthcare. La division OEKA TECH sera par contre transférée dans la société GEKA, « OEKA TECH Automotive GmbH », qui a été nouvellement créée. Il est prévu que les cadres d’OEKA reçoivent partiellement des missions supplémentaires au sein de GEKA Group.

© 2015 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

MakeUp in Paris : Compte à rebours lancé pour l’édition 2020

La prochaine édition du salon dédié à la chaine de valeur du maquillage et du skincare se déroulera les 18 et 19 juin 2020 au Carrousel du Louvre. Cette année encore, MakeUp in Paris accueillera les acteurs clés du packaging, de la formulation et du full service maquillage et soins. Au programme : derniers produits lancés, innovations, (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Le bouquet floral revient sur le devant de la scène

Émilie Coppermann
Le bouquet floral revient sur le devant de la scène

Tout comme la mode est un éternel recommencement, la parfumerie fonctionne également par cycles. Et la floralité ne déroge pas à la rêgle. Essence de la féminité, elle revient aujourd’hui moins invasive que dans les années 80, comme c’était le cas par exemple avec Poison de Christian Dior. À la fin des années 90, les floraux ont alors laissé (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer