L’environnement a été l’un des temps fort de la dernière Assemblée Générale d’ELIPSO, le syndicat qui représente les fabricants d’emballages plastiques et d’emballages souples en France.

En fait, depuis 2008, ELIPSO a pleinement inscrit sa stratégie et ses actions dans la droite ligne des lois du Grenelle de l’environnement, faisant de la prévention, notamment par l’allègement, le premier critère d’efficacité environnementale. Quant au recyclage il constitue un axe majeur de la politique d’ELIPSO.

« Notre industrie se mobilise pour analyser en toutes circonstances l’impact environnemental global de nos emballages, l’Analyse de Cycle de Vie est l’outil de référence appelé à se développer. En quelques mots notre politique à ELIPSO et notre action doivent conduire à : poursuivre les actions en vue de l’allégement de nos emballages, recycler un plus grand nombre de nos emballages, valoriser énergétiquement ce qui ne peut pas être recyclé pour des raisons techniques. En tout état de cause, la mise en décharge n’est pas une solution, » explique le syndicat professionnel dans un communiqué.

Crédit photo : P. Desgrieux / Photothèque Eco-Emballages

Crédit photo : P. Desgrieux / Photothèque Eco-Emballages

Dans ce cadre, Valorplast, dont ELIPSO et PlasticsEurope (organisation professionnelle qui représente les producteurs de matières plastiques) sont actionnaires de Valorplast depuis 20 ans, répond actuellement au nouvel appel à projet d’Eco-Emballages et de l’Ademe. Ce nouveau projet industriel portera sur la production en centre de tri de différents flux d’emballages plastiques (films, bouteilles et flacons en mélange avec des pots et barquettes), avec pour objectif de recycler chacune des résines (PET-PE-PP-PS-PVC) séparément.

Depuis 1992, la collecte des emballages plastiques ménagers en France concerne les bouteilles et les flacons (PET, PEHD, PP) qui représentent près de 40 % du gisement d’emballages plastiques ménagers mis sur le marché chaque année. « Aujourd’hui, une bouteille plastique sur deux est triée et une industrie performante du recyclage s’est développée en France, » indique ELIPSO.

Depuis mars 2012, Eco-Emballages a lancé une expérimentation auprès de 51 collectivités pilotes. 3,7 millions d’habitants vont participer à l’expérimentation et trier tous leurs emballages plastiques ménagers. Cela permettra d’étudier les processus de séparation et développer des techniques de recyclage pour tous les emballages plastiques.

Le taux de recyclage des emballages plastiques ménagers a fortement progressé en France, doublant en 10 ans pour atteindre 23,5% en 2010. Le développement de débouchés pour les plastiques recyclés permettra d’élargir le geste de tri et d’augmenter ainsi le taux de recyclage pour atteindre à terme environ 35%.