Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Environnement

Durabilité : Les consommateurs asiatiques sont de plus en plus sensibles à la biodiversité

Une majorité de consommateurs asiatiques estiment que les entreprises ont un devoir moral d’impact positif sur la biodiversité. Selon la dernière enquête de l’Union pour l’éthique du commerce biologique (UEBT), les consommateurs asiatiques sont aujourd’hui davantage sensibilisés à la biodiversité que les consommateurs Britanniques, les Américains ou les Allemands.

Rik Kutsch Lojenga, directeur exécutif de l’UEBT

Rik Kutsch Lojenga, directeur exécutif de l’UEBT

Les consommateurs asiatiques sont davantage sensibilisés à la biodiversité que les consommateurs au Royaume-Uni, aux États-Unis ou en Allemagne. Selon les données de l’édition 2019 du Baromètre de la biodiversité de l’UEBT [1], la plupart des consommateurs asiatiques ont « entendu parler de la biodiversité ». Publié chaque année depuis plus de dix ans, ce baromètre est mis à jour chaque année.

Cette année, le baromètre s’est concentré sur les consommateurs de quatre pays d’Asie : la Chine, le Japon, la Corée du Sud et le Vietnam. Parmi les principaux enseignements, on note que la prise de conscience des consommateurs asiatiques vis-à-vis de la biodiversité a fortement progressé au cours de la dernière décennie.

En Asie, comme dans d’autres pays, la jeunesse est la catégorie la plus sensibilisée à la biodiversité : 86% des jeunes Asiatiques interrogés (âgés de 16 à 24 ans) sont sensibilisés à la biodiversité.

Fortes attentes envers les entreprises

Les jeunes asiatiques attendent également des actions concrètes de la part des entreprises. La plupart d’entre eux ont déclaré souhaiter que les entreprises les informent des « actions concrètes prises pour garantir le respect de la biodiversité et des personnes lorsqu’elles achètent des ingrédients naturels ».

Plus généralement, la majorité des consommateurs asiatiques interrogés ont également de fortes attentes vis-à-vis des entreprises. En Asie, comme dans les pays occidentaux, une grande majorité des personnes interrogées estiment que les entreprises devraient avoir un impact positif sur la société, les personnes et la biodiversité. La confiance des consommateurs à l’égard de l’impact des entreprises est élevée au Vietnam (76%, soit une hausse de 16 points par rapport à 2014) et en Chine (74%). Avec un taux de confiance de 45%, les répondants du Japon et de la Corée du Sud sont plus sceptiques, et davantage en avec les pays occidentaux.

En fait, les recherches de l’UEBT ont révélé un manque de confiance des consommateurs vis-à-vis des actions des entreprises : en d’autres termes, les consommateurs sont de plus en sensibles aux enjeux liés à la biodiversité, mais ils ont assez peu confiance dans les entreprises pour la protéger. Près d’un quart des Japonais (24%) ont ainsi déclaré ne pas savoir si les entreprises accordaient une grande attention à la biodiversité.

Transparence sur les ingrédients

Parmi les différents types d’informations disponibles sur l’emballage des cosmétiques, les personnes interrogées en Asie accordent la plus grande importance à l’origine des ingrédients cosmétiques. Ils souhaiteraient également des informations sur l’impact sur la biodiversité (telles que l’impact sur la déforestation, les abeilles, la flore sauvage, la replantation). Comme dans les pays occidentaux, cela a plus d’importance que l’impact social (conditions de travail, santé et sécurité des travailleurs locaux) ou la juste compensation des acteurs de la chaîne d’approvisionnement. Au Brésil, les personnes interrogées ont mentionné l’impact sur la biodiversité comme le principal enjeu.

«  Nous avons estimé que le moment était venu d’approfondir nos connaissances des consommateurs asiatiques. En 2020, la Chine accueillera le Sommet des Nations Unies sur la biodiversité, qui définira le plan mondial sur la biodiversité pour la prochaine décennie. Le leadership chinois dans cet événement mondial majeur souligne le rôle de l’Asie dans la protection de la biodiversité mondiale. Cela signifie également que les entreprises ont la possibilité de prendre des mesures concrètes pour positionner leurs marques sur les marchés asiatiques comme leaders du respect des personnes et de la biodiversité », explique Rik Kutsch Lojenga, directeur exécutif de l’UEBT.

V.G.

Notes

[1] Commandée par l’Union for Ethical BioTrade (UEBT), une organisation internationale à but non lucratif, l’étude a été présentée lors de la conférence annuelle Beauty of Sourcing with Respect de l’UEBT qui s’est tenue à Paris le 20 mai.

Portfolio

© 2019 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
MakeUp in NewYork a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d'invités internationaux.

MakeUp in New York déménage au Javits Center pour poursuivre sa croissance

La dernière édition de MakeUp in NewYork, l’événement B2B dédié à la chaine de valeur de l’industrie du maquillage, a été un gros succès, selon les organisateurs. L’événement qui s’est tenu les 11 et 12 septembre 2019 au Centre415 sur la 5e avenue, à Manhattan, a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d’invités internationaux. (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Tendance Olfactive : L'impact du minéral

Aliénor Massenet
Tendance Olfactive : L’impact du minéral

Substance solide, inorganique et cristallisée, le minéral résulte d’un processus géologique naturel. En parfumerie, la minéralité est une notion subjective car il n’existe pas de famille minérale à proprement parlé. Avec leurs facettes humides et salées, les notes minérales permettent aux parfumeurs une nouvelle retranscription de la fraîcheur (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer