Les cosmétiques coréens se vendent toujours aussi bien dans le monde. Les exportations ont atteint 2,75 milliards de dollars US en 2015, soit une progression de 53,6% par rapport à l’année précédente, selon les chiffres de la Korea International Trade Association (KITA). Les exportations coréennes de produits cosmétiques connaissent une progression à deux chiffres depuis 2010 et ont dépassé la barre du milliard de dollars en 2013.

La marque de maquillage et de soins Tony Moly fait son entrée en Europe avec...

La marque de maquillage et de soins Tony Moly fait son entrée en Europe avec Sephora.

Cette forte croissance contraste avec l’atonie des exportations du pays qui ont reculé de 0,2% en raison de la faiblesse de la demande mondiale. Les fabricants de cosmétiques coréens ont notamment su profiter du dynamisme de la demande chez leurs voisins chinois.

Doublement des exportations vers la Chine

Avec un doublement des exportations sud-coréennes, l’année 2015 a plus que confirmé la popularité de la K-beauty en Chine. Au total, les ventes en Chine ont atteint 1,09 milliards de dollars en 2015, soit 39,5% du total des exportations coréennes de cosmétiques.

« L’influence des marques coréennes est telle, que le virus de la "Séoulista" a gagné l’ensemble des pays asiatiques, la Chine en tête. Cette "beauté coréenne" fait l’objet d’une véritable mise en scène, » expliquent les organisateurs du salon MakeUp in Seoul qui se tiendra les 6 et 7 avril prochains.

Sur le marché chinois, les marques cosmétiques coréennes se classent maintenant en deuxième position derrière les marques françaises, mais devant le Japon (3e) et les États-Unis (4e). Parmi les marques coréennes les plus populaires en Chine, Innisfree, la marque d’entrée de gamme d’AmorePacific. Installée en Chine depuis 2012 et qui dispose maintenant de plus de 100 magasins dans le pays.

Après la Chine, Hong Hong est la seconde destination des exportations coréennes de produits cosmétiques. Là encore, les ventes ont explosé en 2015, atteignant 663 millions de dollars, soit une hausse de 64,4% par rapport à 2014.

Ce succès a son revers puisque les cosmétiques coréens sont aussi devenus la nouvelle cible des contrefacteurs chinois.

Au delà de l’Asia

Au delà des marchés asiatiques, les marques coréennes étendent également leur présence dans le reste du monde et d’abord aux États-Unis. En 2015, les exportations vers les États-Unis ont progressé de 56,1% pour atteindre 233 millions de dollars, faisant de ce pays le troisième acheteur mondial de cosmétiques made in Korea.

Forts de leur réputation de qualité et de faiseurs de tendances les fabricants coréens entendent bien s’internationaliser rapidement. Le groupe AmorePacific (Laneige, Etude House, Innisfree, Sulwhasoo, etc.) s’est récemment lancé au Moyen Orient, à Dubaï, avec pour principaux objectifs l’Arabie Saoudite, la Turquie et l’Iran. Le groupe souhaite également lancer certaines de ses marques en Amérique latine.

De son côté, la marque de maquillage et de soins Tony Moly, déjà présente chez Sephora aux États-Unis sera bientôt vendue dans les magasins de la chaine dans une quinzaine de pays européens.

Si les exportations de cosmétiques coréens vers l’Europe restent encore faibles en volume elle progressent rapidement. En ce qui concerne la France, elles ont ainsi progressé de 140,3% en 2015 pour atteindre 15 millions de dollars.