L’élimination des cellules sénescentes est devenue au cours des dernières années une thérapie anti-âge prometteuse dans le domaine médical. Avec Alpine Rose Active [1], Mibelle Biochemistry s’affiche en pionnier du concept « sénolytique » dans le domaine cosmétique.

« Cellules zombies »

Lorsque les fibroblastes responsables de la production de collagène vieillissent ou subissent un important stress oxydatif (rayons UV ou pollution, par exemple), ils deviennent sénescents. Les cellules sénescentes sont également appelées « cellules zombies » car elles ne se divisent plus, mais sont également loin d’être mortes. Ces cellules continuent de sécréter des molécules signal qui favorisent l’inflammation et la sénescence des cellules environnantes. Dans les tissus jeunes, les cellules sénescentes sont généralement éliminées par le système immunitaire. Mais, dans la peau âgée ou exposée à un stress permanent, les cellules sénescentes s’accumulent. L’inflammation chronique qui en résulte exacerbe le processus de vieillissement en favorisant la dégradation du collagène, ce qui conduit à un manque d’élasticité de la peau.

Alpine Rose Active élimine les cellules cutanées sénescentes, réduit les...

Alpine Rose Active élimine les cellules cutanées sénescentes, réduit les rougeurs et augmente l’élasticité́ de la peau, rajeunit les couches profondes de la peau, et protège les protéines de la peau du stress oxydatif. (Photo : Mibelle Biochemistry)

Des études en médecine ont montré que des molécules dites sénolytiques permettent d’éliminer ces « vieilles » cellules et prévenir la maladie. Pour appliquer ce concept en cosmétique, Mibelle a fait appel à la rose des Alpes (Rhododendron ferrugineum), l’une des plantes alpines les plus typiques et les plus importantes de Suisse.

« Alpine Rose Active s’est avéré capable d’éliminer spécifiquement les cellules sénescentes, cellules accélérant le vieillissement. Au niveau clinique, Alpine Rose Active réduit considérablement les rougeurs cutanées, augmente l’élasticité de la peau et protège du photo-vieillissement induit par les UVA », explique le spécialiste suisse des actifs d’origine végétale.

Études cliniques et in vitro

Pour valider les propriétés de ce nouvelle actif, Mibelle Biochemistry a réalisé une étude in vitro et deux études cliniques.

In vitro, un traitement à base de 1% d’Alpine Rose Active a permis de réduire de façon significative le nombre de cellules sénescentes dans un mélange de fibroblastes sénescents et sains, sans affecter le nombre de cellules saines.

In vivo, l’application sur le visage d’une crème contenant 2% d’Alpine Rose Active sur des volontaires a montré une réduction significative de 8,4% des rougeurs dès le 14e jour, et une amélioration de l’élasticité de 16,1% après 28 jours, par rapport au placebo.

Dans une seconde étude in vivo, l’utilisation d’une crème concentrée à 2% d’Alpine Rose Active a permis de prévenir complètement l’oxydation des protéines cutanées après irradiation UVA, par rapport au placebo.

Alpine Rose Active est un extrait purifié de feuilles de rose des Alpes BIO. Cette plante robuste pousse en altitude et est soigneusement récoltée à la main de façon durable. L’extrait est approuvé COSMOS et certifié bio par EcoCert.