Colgate-Palmolive a récemment présenté sa nouvelle « Politique de lutte conte la déforestation » avec notamment l’engagement de parvenir à la pleine traçabilité jusqu’aux plantations de son approvisionnement en huile de palme d’ici 2015. La nouvelle politique décrit les différents engagements de l’entreprise concernant « l’approvisionnement responsable  » en produits forestiers, notamment en pulpe de bois et cartons, en huile de palme et ses dérivés, en soja et huile de soja, en suif de boeuf.

Cette décision, qui fait écho à des décisions similaires de L’Oréal et Procter & Gamble, est présentée comme « partie intégrante de la stratégie de l’entreprise pour lutter contre le changement climatique et la perte de la biodiversité. »

Vue d'une plantation de palmiers à huile en Indonésie - photo : Achmad Rabin...

Vue d’une plantation de palmiers à huile en Indonésie - photo : Achmad Rabin Taim (Creative Commons)

On estime qu’au cours des 50 dernières années, environ la moitié des forêts primaires de la planète a disparu. La déforestation des forêts tropicales, en particulier, a conduit à des pertes importantes en biodiversité et à d’importantes émissions de carbone.

Cette politique, qui a été publiée sur le site consacré par Colgate au développement durable, détaille différentes exigences concernant l’approvisionnement en produits forestiers, telles que :

- Obtenir l’assurance que les pulpes de bois et les matériaux papiers issus de pays hautement prioritaires présentent de faibles risques de provenir d’une origine controversée contribuant à la déforestation,
- Augmenter, autant que possible chaque année, l’achat d’huile de palme et d’huile de palmiste certifiées durables, et continuer à acheter des certificats GreenPalm pour couvrir le pourcentage restant, tout en éliminant progressivement la nécessité d’en acheter,
- Acheter d’ici 2017 uniquement des dérivés de soja non liés à la déforestation.

« Colgate, en consultation avec les principales parties prenantes telles que Greenpeace, a développé cette politique afin de communiquer clairement son engagement sur cette question cruciale. La société travaillera en étroite collaboration avec les clients, les fournisseurs, les organisations non gouvernementales (ONG) et d’autres intervenants clés pour plus de sensibilisation et d’engagement sur la nouvelle politique et construire notre capacité à atteindre les objectifs 2015-2020,  » explique l’entreprise.