L’Anvisa (l’Agence brésilienne de surveillance sanitaire) souhaite connaître l’opinion de l’industrie, des professionnels et des citoyens sur les exigences techniques requise en matière d’enregistrement des produits d’hygiène personnelle, des cosmétiques et des parfums.

Selon la nouvelle proposition de l'Anvisa, la liste des produits soumis à...

Selon la nouvelle proposition de l’Anvisa, la liste des produits soumis à enregistrement pourrait être réduite. (Photo : © sisacorn / shutterstock.com)

À cette fin, l’Agence a ouvert une consultation publique (CP nº 500/18) dans le but de discuter de l’amélioration de l’information des consommateurs et de modifier le résolution RDC 2/2015 [1] qui établit la liste des produits qui doivent être enregistrés avant d’être commercialisés.

Selon la nouvelle proposition de l’Anvisa, la liste des produits soumis à enregistrement pourrait être réduite pour n’inclure que : les écrans solaires, les produits de bronzage, les produits solaires pour enfants, les gels antiseptiques pour les mains, les produits de défrisage, les produits de lissage capillaires, les teintures pour cheveux, les répulsifs pour insectes et les répulsifs pour insectes destinés aux enfants.

Un autre point consiste à exclure la catégorie Bloqueador Solar/anti-solar de la liste des produits classés en grade 2 dans l’annexe II de la RDC 7/2015. Il s’agit simplement de prendre acte de l’interdiction du terme Bloqueador Solar depuis la publication de la résolution RDC 30/2012.

Proposition soumise à consultation publique (CP nº 500/18)

Toute personne souhaitant apporter des commentaires et des suggestions sur la proposition de modification de la RDC 7/2015 peut envoyer ses propositions via un formulaire électronique accessible sur la page de la consultation publique. Dans le cas de contributions internationales, il est possible d’envoyer des propositions écrites, sous forme physique, pendant toute la période de consultation (du 09/04/2018 au 24/04/2018).