Le fournisseur d’ingrédients de spécialité a créé un nouvel actif conçu pour restaurer la beauté et la santé du cuir chevelu. Baptisée Scalposine [1], il cible la production excessive de sébum dans les follicules pileux et la diversité du microbiome du cuir chevelu.

Scalposine, le nouvel actif capillaire de BASF réduit la production de sebum...

Scalposine, le nouvel actif capillaire de BASF réduit la production de sebum et stimule les bactéries intéressantes pour la santé du cuir chevelu (Photo : © Vladimir Gjorgiev / shutterstock.com)

Selon BASF : « La suractivité des modes de vie actuels ainsi que les facteurs environnementaux, comme la poussière et la pollution, altèrent négativement les paramètres physiologiques du cuir chevelu, augmentant la fréquence des problèmes de cheveux et de cuir chevelu dans le monde. Un cuir chevelu en mauvaise santé est souvent gras, recouvert de pellicules et peut devenir sensible ».

Dans une série de tests in vivo, ex vivo et in vitro, BASF a démontré la capacité de son nouvel actif à apaiser et purifier le cuir chevelu en diminuant la production de sébum et en reconstituant son microbiote.

Diversité du microbiome du cuir chevelu

Le cuir chevelu abrite plusieurs types de micro-organismes vivant en harmonie avec les cellules humaines. Bien que pratiquement inexploré jusqu’à présent, cet écosystème joue un rôle clé dans le maintien en bonne santé du cuir chevelu. Dans une étude métagénomique, BASF a passé en revue l’influence perturbatrice du sébum sur ce fragile équilibre microbiotique. L’analyse a confirmé que la diversité du microbiote est plus faible sur un cuir chevelu gras que sur un cuir chevelu normal. D’où l’intérêt de produits permettant de réduire cet excès de sébum.

In vivo, l’application pendant un mois d’un produit contenant 1% de Scalposine, a produit une augmentation significative de la diversité du microbiote du cuir chevelu - le nombre de taxons augmentant de 36% par rapport au placebo. L’actif offre aussi un effet prébiotique en stimulant la recolonisation de six souches de bactéries précédemment identifiées par les chercheurs de BASF comme étant bénéfiques pour la santé globale du cuir chevelu.

Réduction de la production de sébum

Des essais in vitro ont montré que l’utilisation de Scalposine à une dose de 0,7% réduit efficacement (jusqu’à 77%) l’expression des gènes de la 5α-réductase 1, l’enzyme initiant le processus de production du sébum.

De plus, une étude clinique d’un mois contrôlée contre placebo a confirmé la capacité de l’ingrédient actif à abaisser le niveau de sébum sur le cuir chevelu. De plus, 82% des participants ont signalé un effet apaisant immédiat sur le cuir chevelu, tandis que certains ont même vu une diminution de la desquamation après 28 jours d’application.

« Avec Scalposine, BASF a développé une approche holistique basée sur la Sarcosine, un dérivé d’acide aminé naturellement présent dans le corps humain. Il s’agit d’un précurseur de la glycine, un acide aminé essentiel à la construction des macromolécules cutanées majeures telles que l’élastine et le collagène », conclut la société.