Erik Juul-Mortensen, Président de TFWA - Crédit photo : © Nathalie...

Erik Juul-Mortensen, Président de TFWA - Crédit photo : © Nathalie Oundjian

Selon le cabinet d’études spécialiste du commerce voyageur, Generation Research, le secteur représente actuellement 62 milliards de dollars US et a connu une progression régulière au cours des six dernières années, en dépit d’un recul en 2015. Les chiffres du premier trimestre de 2016 montrent toutefois un retour sur une trajectoire ascendante. Les ventes totales ont progressé d’un peu moins de 1% par rapport à la même période l’an dernier.

Les ventes dans la zone Asie-Pacifique, une région qui, depuis quelque temps, contribue de manière très significative à l’expansion du secteur, ont connu une forte croissance de 5%. La catégorie des parfums et des cosmétiques est le principal moteur de la croissance mondiale avec des ventes en hausse de 7,8% au premier trimestre, alors que les ventes de vins et spiritueux ont augmenté de 4%. Les ventes à bord des ferries ont progressé de 6,5%, tandis que les ventes en aéroports sont demeurées stables.

Selon, Erik Juul-Mortensen, président de TFWA, ces chiffres permettent d’être prudemment optimiste pour le secteur.

Le trafic aérien continue à exploser

Si l’on observe les industries du voyage et du tourisme dans leur ensemble, tous les indicateurs suggèrent que cette prévision de croissance est justifiée. Ainsi, le trafic aérien va continuer à augmenter avec une forte croissance du nombre de passagers. Selon le syndicat professionnel Airports Council International le nombre de passagers va plus que doubler entre 2015 et 2035, passant de 7,2 milliards à un peu plus de 19 milliards en 2035, soit une croissance annuelle composée de 5%.

Le rapport de l’Organisation mondiale du tourisme pour 2015 montre que les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 4% dans le monde pour atteindre un record de 1,2 milliard, soit 50 millions de plus qu’en 2014.

« Ce ne sont que de bonnes nouvelles pour notre industrie, et tous les indicateurs suggèrent que nous avons beaucoup de raisons d’être optimistes, » souligne Juul-Mortensen. « Il s’agit d’un grand secteur passionnant, et avec des taux de croissance qui, pendant de nombreuses années, ont fait beaucoup d’envieux parmi les détaillants, le duty free et le travel retail sont riches d’opportunités. »