Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Emballage & design

Aptar : Une usine plus verte et largement automatisée à Annecy

Partiellement détruit par un incendie en juin 2016, le site d’anodisation (décoration de pièces d’aluminium par traitement électrochimique) et d’emboutissage d’Aptar à Annecy, en Haute-Savoie, a été reconstruit et modernisé. Résultat : un site à la pointe en matière environnementale et largement automatisé et dont les capacités de production ont été largement augmentées.

L’usine d’anodisation et d’emboutissage d’Aptar à Annecy, France

L’usine d’anodisation et d’emboutissage d’Aptar à Annecy, France

Après un investissement de plus de 20 millions d’euros pour la reconstruction des bâtiments détruits et de près de 5 millions pour les nouveaux équipements (la plupart des machines ayant pu être sauvées lors du désastre), le site (ex Graphocolor) a battu son record de production journalier en juin 2019, avec 9,5 millions de pièces anodisées, contre un maximum de 7 à 8 millions auparavant, et ce moins d’un an après sa remise en service à l’été 2018.

Objectif : 3 milliards de pièces par an

La reconstruction a permis une rénovation complète de l’unité, notamment en séparant au maximum les productions destinées à la pharmacie de celles destinées aux industries des parfums et cosmétiques. « Le bâtiment a été rationnalisé de manière à optimiser les productions. L’approvisionnement de la ligne d’anodisation a été automatisé. Sur la partie pharmacie, nous avons instauré une traçabilité complète », explique Jean-François Régnier, le directeur de l’usine d’Annecy.

Aptar prévoit une production de 2,1 milliards de pièces anodisées en 2019 et de 2,4 milliards en 2020 grâce aux investissements déjà engagés, et envisage de parvenir rapidement à 3 milliards de pièces par an. Le tout avec « l’offre de teintes la plus étendue au monde » [1].

Modèle environnemental

En parallèle, un bond en avant a également été effectué en matière environnementale. « Nous nous sommes efforcés de bannir la notion de déchet et nous sommes partis du principe que tout résidu de production est en fait une nouvelle ressource », souligne Jean-François Régnier.

C’est ainsi que l’acide phosphorique utilisé dans le processus d’anodisation est entièrement recyclé. Grâce au procédé Siphos, développé en interne, les bains de rinçage sont récupérés, concentrés puis désextraits et recyclés. « On arrive à récupérer 98% de notre acide phosphorique. C’est un cercle très vertueux qui permet de réduire nos coûts d’approvisionnement et les coûts liés à la neutralisation de l’acide. C’est bon pour l’environnement et pour notre rentabilité ».

Doté depuis 2005 d’un atelier d’emboutissage de l’aluminium [2], Aptar Annecy récupère selon la même logique l’ensemble des résidus ici du processus, qui peuvent représenter jusqu’à 50% de ce qui est approvisionné. Tous les résidus issus des lignes d’emboutissage sont centrifugés pour en retirer un maximum l’huile (Aptar s’engage à fournir des pièces contenant à moins de 2% de d’huile), puis renvoyées vers le fournisseur qui le refond et le revend.

Enfin, l’ensemble des effluents sont traités. Les acides qui ne peuvent être recyclés et réutilisés sont traités avec de la chaux, la précipitation est ensuite décantée et les boues sont récupérées pour être enfouies ou recyclées en cimenteries. Un ozoneur permet de décontaminer l’eau.

Plus de trois ans après l’incendie, le chiffre d’affaires du site devrait atteindre 56 millions d’euros en 2019, contre 47 millions auparavant. Les investissements rendus nécessaires par le désastre ont finalement été l’occasion d’anticiper sur les perspectives de croissance et de mettre le site en phase avec les nouveaux besoins du marché.

Vincent Gallon

Notes

[1] L’entreprise qui créée jusqu’à deux nouvelles teintes par jour, en fonction des demandes des clients, revendique un catalogue de presque 90.000 teintes.

[2] Entièrement épargné par l’incendie de 2016, l’atelier devrait traiter 240 millions de pièces en 2020 avec 19 presses, contre 16 actuellement.

Portfolio

  • Inauguration de l'atelier d'anodisation sur le site Aptar Annecy
  • Inauguration de l'atelier d'anodisation sur le site Aptar Annecy
  • Inauguration de l'atelier d'anodisation sur le site Aptar Annecy
  • Inauguration de l'atelier d'anodisation sur le site Aptar Annecy
© 2019 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
Clean Beauty in London se tiendra les 12 et 13 octobre 2020

Un nouveau salon dédié à la clean beauty à Londres

Nommé Clean Beauty in London, ce nouvel événement a pour objectif de rassembler sous un même toit des experts, des scientifiques, des fournisseurs, des marques, des influenceurs et des journalistes pour « construire l’avenir de la clean beauty ». Le salon, qui se tiendra les 12 et 13 octobre 2020 à The Brewery, un espace événementiel situé (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
L'Inde s'affirme comme le prochain géant de la beauté

Asia Cosme Lab
L’Inde s’affirme comme le prochain géant de la beauté

Grâce à une population jeune en croissance (première population de jeunes dans le monde), à l’émergence d’une vaste classe moyenne, et à un meilleur accès à Internet dans les zones urbaines et rurales, l’Inde s’apprête à devenir le prochain géant de la beauté après la Chine. Asia Cosme Lab immergé dans le fascinant marché indien, où tradition et (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer