Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Emballage & design

Cosmoprof Asia 2009 : la poussée de l’airless

Cela restera incontestablement comme l’un des évènements majeurs de la dernière édition de Cosmoprof Asia : les différents types de conditionnement airless (à piston, à poche, en tubes, stylos etc...) font un véritable « tabac » auprès des marques de produits cosmétiques et de soins. Du coup, tout le monde s’y met.

Le petit noyau d’industriels pionniers des pompes airless et que l’on pouvait compter sur les doigts des deux mains, se voit déjà confronter à ce qui n’est pas encore un déferlement de concurrents mais qui pourrait bien le devenir. Il se produirait quelque 500 millions de pompes airless chaque année en Europe, le taux de croissance annuel frise les 15 % et, à ce rythme, le marché doublerait purement et simplement d’ici cinq ans. De quoi attirer les convoitises.

Qu’est ce qu’un airless ?

Mais, au fait, qu’est ce qu’un airless ? Selon la définition de l’Airless Pack Association créée par quatre majors de l’industrie mondiale en 2009 (Rexam, Megaplast, Lablabo, Quadpack/Yonwoo) : «  Un emballage airless est un système distributeur inviolable non pressurisé, associant une pompe à action mécanique et un contenant qui, après remplissage et fermeture à l’abri de l’air, délivre le produit sans reprise d’air. le contenant, déformable ou rigide peut être à piston ou à poche ».

Le Soothing After Shave Moisturizer de Ahava dans un airless pack

Le Soothing After Shave Moisturizer de Ahava dans un airless pack

Une définition simple et claire mais qui permet d’entrevoir toute la somme de technologies qui existe derrière ce type de produit. Un contenant, une poche (rapportée ou bien qui se forme après délamination d’une couche coextrudée dans le flacon) ou un piston, une pompe (et pas n’importe laquelle), des systèmes souvent sophistiqués pour rendre cette pompe, précisément, airless, un process de conditionnement à l’abri des contaminations..., la protection réclamée par de plus en plus de marques de produits de santé/beauté se paye.

Les premiers systèmes airless ont été adoptés à grande échelle par les producteurs de dentifrices au milieu des années 1980, par souci à la fois marketing et technique. Puis, très vite, l’industrie cosmétique y a trouvé son compte.... aujourd’hui, les consommateurs s’en félicitent…et ceci pour plusieurs raisons....

Peu ou pas d’agents conservateurs

Le rôle de l’agent conservateur est d’assurer la stabilité microbienne ou d’éviter l’altération des ingrédients entrant dans la composition d’un produit cosmétique, après ouverture du flacon. L’intérêt du système airless utilisant un poussoir ou une pompe permet d’éviter l’ouverture du contenant et tout contact avec l’environnement extérieur.

C’est pourquoi la réduction, voire même l’absence d’agent conservateur, est tout à fait compatible avec le système airless. Certains agents conservateurs, ont le sait, font l’objet de controverses quant à leurs effets sur la santé.

Efficacité garantie jusqu’au push final

Le flacon airless empêche l’oxydation par l’air et permet ainsi d’éviter l’altération de certains ingrédients sensibles, tel que la Vitamine C, dès lors que le contenant est ouvert. Il assure une protection maximale contre les bactéries et les microorganismes (virus, champignons, levures) et certains allergènes (pollens, spores, poussières). Ainsi liquide ou pâteuse, quelle que soit la formulation, sa pureté et son efficacité restent entières jusqu’à sa dernière utilisation.

Où le bio prend toute sa mesure

Que ce soit grâce au système à piston ou à poche la consommation est optimale, sans produit résiduel. Les dosages sont extrêmement précis et peuvent aller de 0,1 à 3 ml et les flacons airless fonctionnent dans toutes les positions y compris la tête en bas, ce qui facilite leur utilisation. Les avantages du système airless dans la cosmétique naturelle et bio sont immenses. Se faire du bien sans faire de mal à la nature, c’est intégrer les principes du développement durable en consommant responsable. Le système airless répond à cette exigence en permettant de se passer des conservateurs artificiels au profit de substances naturelles moins agressives et biodégradables. Le système lui-même est réalisé avec des matériaux recyclables.

Mais l’évolution tient aussi à son aspect qui concilie esthétique et fonctionnalité pour satisfaire aux critères de choix de l’ensemble des produits cosmétiques des marques de luxe aux marques de grande distribution.

Le marché européen, estimé à 500 millions d’unités par an, poursuit invariablement son essor. On trouve aujourd’hui sur le marché plusieurs systèmes doubles, à poches ou à pistons, pouvant distribuer 2 produits incompatibles ou complémentaires. Les deux pompes sont actionnées par un poussoir unique maintenant la séparation des deux produits incompatibles jusqu’à la sortie ou, pour deux produits complémentaires, chaque pompe est munie de son propre poussoir et les deux produits peuvent être utilisés de façon indépendante.

Jean-Yves Bourgeois

© 2009 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

MakeUp in Paris : Nouveau record de candidatures pour l’arbre de l’innovation

Avec plus de 170 produits candidats pour figurer parmi les produits exposés dans l’Innovation Tree, la prochaine édition du salon MakeUp in Paris - 20 et 21 juin 2019 au Carrousel du Louvre - s’annonce prometteuse. L’Innovation Tree, c’est une sélection des meilleures innovations reçues pour chaque salon (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Développer des ingrédients écoresponsables : transformer sans dénaturer

Romuald Vallée
Développer des ingrédients écoresponsables : transformer sans dénaturer

C’est une tendance qui ne fait que croître dans tous les domaines, y compris dans l’industrie cosmétique. L’éco-responsabilité est devenue un élément majeur dans le processus d’achat des consommateurs qui souhaitent que leurs choix aient un impact positif sur la société et l’environnement. Le business « vert », souvent interprété comme une « (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer