Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Sociétés & industrie

Texen achève sa réorganisation et engage sa transformation 4.0

Texen, le Pôle Luxe et Beauté du groupe PSB Industries et l’un des leaders mondiaux du packaging et des solutions clefs en main pour le marché des cosmétiques et des parfums, vient d’achever une phase de réorganisation importante de ses activités. Objectifs : rationaliser et mutualiser les ressources industrielles et commerciales rassemblées au cours des vagues d’acquisitions successives pour mieux répondre aux nouveaux défis du marché. Explications par Ludovic Anceau, PDG.

Ludovic Anceau, PDG de Texen et Président du Pôle Luxe et Beauté du groupe PSB Industries

Ludovic Anceau, PDG de Texen et Président du Pôle Luxe et Beauté du groupe PSB Industries

« Comme beaucoup d’entreprises performantes et qui réussissent à devenir des leaders sur leur marché, Texen s’est développée à l’international, en s’appuyant notamment sur une série d’acquisitions, d’abord avec Mar-Lee aux États-Unis, puis C+N Packaging en 2014 et Topline l’année suivante, » explique Ludovic Anceau, PDG de Texen et Président du Pôle Luxe et Beauté du groupe PSB Industries.

L’histoire de Texen ressemble en effet à une success story. Fortement ancrée dans la « Plastics Vallée » française, où se regroupe autour d’Oyonnax la plus forte concentration d’acteurs spécialisés dans le plastique en Europe, l’entreprise possède une forte culture industrielle. Intégrée au groupe PSB Industries, elle peut également s’appuyer sur un actionnariat familial stable résolument attaché à son développement. « Grâce à des investissements importants qui ont permis un niveau très élevé d’automatisation, Texen fait partie des fournisseurs de packaging qui ont réussi à maintenir le plus d’activités en France, » souligne Ludovic Anceau. Un atout, à l’heure de la relocalisation sous la pression des demandes d’agilité et de vitesse de mise sur le marché.

Réorganisation rapide

L’arrivée de Ludovic Anceau à la tête de l’entreprise a coïncidé avec l’intégration de Topline. « Dans un contexte de transformation des demandes de nos clients, il était opportun de combiner capacités industrielles et activité de trading. L’accélération du rythme des lancements, la réduction des temps de développement, la multiplication des petites séries et la baisse de visibilité à moyen et long terme, impliquait une organisation plus agile, plus réactive et adaptée à la variété des besoins des marques. »

Avec onze sites industriels dans le monde et quatre bureaux commerciaux (Paris, New York, Sao Paulo, Shanghai), le Pôle Luxe et Beauté du groupe PSB Industries repose maintenant sur trois piliers : Texen Industries, Texen Beauty Partners et Texen Innovation.

Mutualisation et rationalisation industrielle

Fort de sa solide expertise technologique, le socle industriel du pôle, rebaptisé Texen Industries, est dédié aux packagings exclusifs et personnalisés, développés dans le monde entier au plus proche des clients grâce à un réseau industriel réparti sur trois continents.

Les sites français de Mayet (mascara, lipgloss) et CMSI (closures, parfumerie, soins et boitiers sélectifs) constitue les fers de lance de Texen Industries, chacun en lien avec deux autres sites du groupe pour disposer d’une profondeur de traitement maximum.

Industrie 4.0 et acquisitions

Cette nouvelle organisation va permettre de rationnaliser et de mutualiser les investissements, notamment afin de poursuivre la transformation des sites de production vers l’industrie 4.0 en vue d’une flexibilité et une agilité toujours plus grande.

« Plusieurs sites du pôle beauté sont déjà très en pointe sur ce sujet. CMSI dispose ainsi de lignes très automatisées et Mayet est en train d’installer sa première ligne 4.0 pour un projet de mascara multi décors, et multi formats. Cette expérience servira de base à une industrialisation 4.0 complète de l’usine, » explique Ludovic Anceau.

En se désengageant de son Pôle Agroalimentaire & Distribution (CGL Pack), PSB Industries s’est donné les moyens financiers d’engager ses transformations tout en se donnant la possibilité de réaliser de nouvelles acquisitions dans le secteur luxe et beauté. « Nous restons dans une logique industrielle pour nous renforcer là où cela nous sera utile par une politique d’acquisitions complémentaires, soit au niveau géographique soit en termes de produits et de technologies. »

Développement des services

Le socle sourcing et full-service, baptisé Texen Beauty Partners, est destiné à répondre aux besoins des clients qui n’investissent pas forcément dans des moules individuels mais veulent de l’innovation et une grande vitesse de mise sur le marché. Organisé autour des entités de trading du groupe en Europe, aux États-Unis ainsi que d’un pôle sourcing en Chine, Texen Beauty Partners s’appuie sur un solide réseau de partenaires notamment en Asie et permet le codéveloppement de solutions globales, de la formulation aux accessoires, en complément de l’offre industrielle.

Pour Ludovic Anceau : « Ce qui est important en full service, c’est de maitriser la logistique des produits et d’enchainement des services aux niveaux local et global. C’est ce qui permet de se positionner rapidement sur une opportunité et de répondre précisément aux demandes spécifiques des clients. »

Analyse du marché

Enfin, Texen Innovation doit permettre au pôle Luxe et Beauté de bien analyser les marchés pour mieux cibler les innovations et les investissements. Texen Innovation regroupe de façon transversale à l’échelle globale, les fonctions marketing, communication et innovation du pôle. À côté du marketing, une équipe développement a été renforcée.

« Bien plus qu’un changement organisationnel, c’est une transformation structurelle. Nous passons d’une juxtaposition de PME indépendantes à un fonctionnement en pôles de compétences, » insiste Ludovic Anceau.

Le tout en renforçant la politique RSE. Un responsable a été recruté pour répondre aux attentes des clients sur ce thème et les anticiper. De plus, Texen investit fortement en ressources humaines, avec la création d’une « école Texen », dans la formation et dans la recherche de nouveaux profils pour répondre aux enjeux de la révolution numérique.

« Aujourd’hui, il faut être prêt à réagir à tous les scenarii et être actifs sur toutes les positions, en fonction des besoins du clients. Cela nécessite des usines agiles, des partenaires fiables et des compétences robustes sur différentes catégories de produits, » conclut Ludovic Anceau.

Vincent Gallon

Portfolio

© 2018 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
spip-vignette

MakeUp in Paris : Record d’innovations en lice

Plus de 80 produits ont candidaté pour figurer dans la présentation des IT Products du salon MakeUp in Paris, pari lesquelles 35 nouvelles formules et 40 innovations packaging ou full service. « C’est la première fois depuis le lancement de cette sélection en 2015 que nous avons une si belle récolte. Nous remercions vivement tous les (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Contamination microbienne des accessoires cosmétiques : Risques et solutions ?

Pylote
Contamination microbienne des accessoires cosmétiques : Risques et solutions ?

Les accessoires et applicateurs cosmétiques font partie des produits à risque élevé de contamination microbienne à l’usage. Cette contamination entraîne un risque pour les utilisateurs et représente un sujet de préoccupation pour les industriels du secteur. Afin de limiter la prolifération et le transfert des micro-organismes aux utilisateurs, (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer