Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Emballage & design

Anaïk imagine le futur du cadeau promotionnel

À l’occasion de son 45e anniversaire, la société du groupe Casaque, spécialiste de l’objet promotionnel et de l’accessoire a réuni ses équipes, ses partenaires et ses clients à l’hippodrome de Longchamp pour un après-midi de réflexion sur le thème de l’avenir du cadeau promotionnel.

En 45 ans, le paysage de l’objet promotionnel et de l’accessoire s’est radicalement transformé. « La multiplication des annonceurs, des médias et des promotions donnent une vision chaotique, avec des consommateurs de moins en moins fidèles et dans le meilleur des cas, poly-fidèles, » explique Frédéric Delloye, propriétaire et dirigeant de la société depuis 20 ans.

Un environnement bouleversé

L’avènement et la montée en puissance du digital ont accru le niveau de général de concurrence et notamment accéléré la guerre des prix. « Ils ont aussi favorisé l’émergence de nouveaux consommateurs, plus exigeants, plus avertis, en attente de nouvelles expériences, férus de nouvelles technologies et soucieux de durabilité, » souligne Laetitia Faure, fondatrice du bureau de tendances Urban Sublime. « En matière de cadeaux promotionnels, comme de programme de fidélité, une des clefs est la pertinence avant l’opportunisme… Le futur de la fidélisation ce n’est pas une carte mais une relation. »

Parallèlement à cette transformation de la demande, la supply chain connaît elle aussi une évolution sans précédent. À l’instar des fabricants de packaging, tous les acteurs du secteur sont confrontés à l’augmentation des coûts en Chine. « Si on résiste trop à l’augmentation des prix, on augmente les risques - risques de qualité, risques environnementaux, risques éthiques. Nous devons donc nous adaptés et nous avons entamé la restructuration de nos chaines d’approvisionnements, » précise Frédéric Delloye, convaincu que le pays restera l’usine du monde dans ce métier.

L’ère du « phygital »

Anaïk (47 millions d’euros de chiffre d’affaires et 27 millions d’articles livrés en 2017) a donc entièrement repensé son offre afin de créer un lien positif et durable entre les marques et leurs clients. L’entreprise a ainsi inventé et déposé le concept de « Smart Gift », un cadeau en phase avec l’ère du digital et qui repose sur cinq caractéristiques :

  • S pour « Smart » qui signifie élégant, chic et raffiné en français, mais aussi intelligent en anglais.
  • M pour « Mesurable ». Les objets offerts doivent générer une émotion positive et celle-ci doit être mesurée, ainsi que l’indice de satisfaction du consommateur et bien sûr, le ROI de l’opération promotionnelle.
  • A pour « Action ». Si la marque suscite l’action en retour de l’objet et que la cliente y répond, en donnant son avis, en faisant suivre à ses amis, cela renforce significativement l’impact de l’opération.
  • R pour « RSE ». Respect des personnes et de l’environnement sont incontournables.
  • T pour « Traçabilité ». Les consommateurs veulent savoir ce qu’ils achètent et dans quelles conditions ont été fabriqués les objets qu’ils reçoivent en cadeau. Ils veulent également être rassurés sur la présence de substances chimiques et la préservation de leur santé.

L’offre Anaïk est désormais composée de produits « phygitaux » (physiques et digitaux) associant objets physiques et solutions digitales interactives ad hoc permettant de renforcer le lien entre la marque et ses clientes.

Transformation écologique et sociétale

Pour répondre aux attentes de ses clients et des consommateurs, Anaïk s’est lancée dès 2007, dans une ambitieuse politique RSE reposant sur quatre axes :

  • L’amélioration des conditions de travail dans les usines en menant un plan d’audits sociaux et des actions correctives suivies ;
  • L’éco conceptions, notamment en utilisant le coton biologique, le coton recyclé et le polyester recyclé ;
  • Des choix de transport plus respectueux de l’environnement (ferroviaire ou barges), notamment pour réduire les émissions de CO2 ;
  • L’emballage propre : papier et carton FSC notamment, pochons en coton, etc.

Comme pour l’ensemble du secteur, la majeure partie des fabrications d’Anaïk est basée en Asie. « À ce jour, plus de 80 % du chiffre d’affaires est fabriqué dans des usines auditées sur la base des conventions de l’OIT (Organisation Internationale du Travail), » précise l’entreprise. Basé à Shanghai, un expert Anaïk en audits sociaux rencontre chaque semaine les fournisseurs partenaires, accompagne les usines dans leurs démarches de progrès avant qu’elles ne soient auditées par un organisme externe. Des plans d’accompagnement sont élaborés et suivis par les équipes Anaïk en Chine.

Expansion internationale

Pour concevoir et livrer au plus proche des besoins des marchés, Anaïk - qui dispose déjà de bureaux commerciaux à Londres, Paris, Hong Kong, Shanghai, Dubaï et New York - entend également accélérer son développement international. Les responsables commerciaux sont des relais, à la fois pour éclairer les stylistes sur les attentes spécifiques de chaque marché ainsi que pour présenter les créations à leurs clients.

L’entreprise vient d’étoffer son équipe en Amérique du Nord pour créer une véritable filiale, Anaïk America, composée de sept personnes. « Une nouvelle étape qui permet déjà à Anaïk de mieux servir ses clients français implantés aux États-Unis et de gagner de nouveaux clients sur ce continent, » se réjouit Frédéric Delloye.

« Au-delà du cadeau promotionnel, notre ambition est d’être un leader en marketing émotionnel. Nous avons réinventé le cadeau, qui doit aujourd’hui être beau, chic et élégant, mais aussi intelligent, malin et utile, générer une satisfaction client mesurable, ainsi qu’un impact positif sur les ventes. Il encore être interactif, demander l’avis du client et l’impliquer, mais être responsable et transparent. Le made in Anaïk, c’est la garantie d’un produit accompagné d’une solution digitale personnalisée, respectueux de l’environnement et des hommes, d’un produit traçable entièrement traçable et de l’adhésion aux pratiques anti-corruption les plus exigeantes, » conclut le chef d’entreprise.

Vincent Gallon

Portfolio

  • Anaïk a célébré ses 45 ans le 31 mai dernier à l'Hippodrome de Longchamp
  • Anaïk a célébré ses 45 ans le 31 mai dernier à l'Hippodrome de Longchamp
© 2018 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
spip-vignette

MakeUp in Paris : Record d’innovations en lice

Plus de 80 produits ont candidaté pour figurer dans la présentation des IT Products du salon MakeUp in Paris, pari lesquelles 35 nouvelles formules et 40 innovations packaging ou full service. « C’est la première fois depuis le lancement de cette sélection en 2015 que nous avons une si belle récolte. Nous remercions vivement tous les (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Contamination microbienne des accessoires cosmétiques : Risques et solutions ?

Pylote
Contamination microbienne des accessoires cosmétiques : Risques et solutions ?

Les accessoires et applicateurs cosmétiques font partie des produits à risque élevé de contamination microbienne à l’usage. Cette contamination entraîne un risque pour les utilisateurs et représente un sujet de préoccupation pour les industriels du secteur. Afin de limiter la prolifération et le transfert des micro-organismes aux utilisateurs, (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer