William G. Koeberlé

William G. Koeberlé

William G. Koeberlé, 59 ans, a été élu Président du Conseil du Commerce de France (CdCF) lors de l’Assemblée générale qui s’est tenue le 7 juin 2016. Spécialiste du commerce (Cora, Métro, Carrefour, Marionnaud), William G. Koeberlé, administrateur du CdCF depuis 2014, est également président de la FFPS (Fédération Française de la Parfumerie Sélective) depuis 2011 et de la FEPD (Fédération Européenne des Parfumeurs Distributeurs) depuis 2015.

« Après 11 ans à la tête du CdCF, je passe le relai avec confiance à William G. Koeberlé qui saura continuer à développer la prise de conscience des pouvoirs publics à l’égard de l’importance que le commerce représente dans l’économie française, » souligne Gérard Atlan, son prédécesseur.

Le CdCF regroupe 31 organisations professionnelles de commerçants et représente 20% des entreprises françaises. Il réunit la grande majorité des fédérations et des acteurs économiques du commerce. Le CdCF a pour vocation de représenter les intérêts du commerce dans sa diversité. Sa vocation est de défendre et promouvoir le commerce, en assurant sa représentation générale auprès des pouvoirs publics français et européens.

« Je me réjouis d’accompagner le CdCF et au-delà la profession de commerçant dans la conduite des changements auxquels le secteur est confronté. Nouvelles attentes des clients, nouvelles pratiques d’achat, nouveaux acteurs, … chacun sait combien le commerce est le secteur où les changements de notre société prennent consistance. Depuis toujours le commerce est l’activité qui s’approprie le plus rapidement les mutations de la société. C’est pourquoi ce secteur est un monde passionnant, de femmes et d’hommes passionnés,  » a déclaré William G. Koeberlé.

Le nouveau Président entend poursuivre les grandes missions de l’organisation :

- Rassembler les fédérations et toutes les formes de commerce autour des enjeux du commerce et utiliser la Commission de Concertation du Commerce (la 3C), aboutissement de longues négociations comme un outil de dialogue qui rassemble le Commerce au-delà du CdCF et confère une légitimité à ce secteur semblable à celle dont disposent l’industrie, les services.
- Accompagner les 780 000 commerçants et leurs 3 millions de salariés dans la modernisation de leur outil de travail face aux nouvelles attentes des consommateurs et à la digitalisation de la relation client.
- Positionner le commerce comme un acteur économique au même titre que l’industrie, les services en s’appuyant sur ses atouts en termes d’emploi, d’insertion dans l’emploi, d’accompagnement à la mobilité, de formation (25% des actifs du secteur sans diplômes) et de contribuable.