Le verrier allemand a investi dans un outil de simulation numérique pour la conception de ses nouveaux produits. à partir de la mécanique des fluides numérique (CFD - Computational Fluid Dynamics), le logiciel utilisé par Gerresheimer aide à identifier les possibilités d’amélioration à un stade précoce, raccourcissant ainsi le temps de développement et améliorant ainsi l’empreinte environnementale de l’ensemble du processus.

« La production d’un récipient en verre commence par la conception du moule. Plus le moule est conçu et fabriqué avec précision, meilleure est sa qualité en termes de distribution du verre, d’aspect visuel, de résistance et de poids », explique Philipp Amrhein, directeur du développement des nouveaux produits et de la conception des moules chez Gerresheimer à Lohr, en Allemagne.

Optimisation de l’ensemble du processus

Le nouvel outil prend donc en compte tous les paramètres chimiques et physiques pour optimiser la production du moule ainsi que son refroidissement. Cela permet de réduire le stress dans le récipient en verre et ainsi d’améliorer la qualité de l’ensemble du processus de production, en évitant des taux de rebut élevés et en optimisant le poids des bouteilles, flacons et pots.

Selon Gerresheimer, la numérisation du processus peut permettre à une...

Selon Gerresheimer, la numérisation du processus peut permettre à une réduction du temps de développement jusqu’à 70%.

Grâce à ce logiciel de simulation informatisé, ce qui nécessitait auparavant de nombreux essais empiriques se fait désormais en quelques minutes. Une fois l’étude de développement réalisée, les résultats sont transférés directement vers le logiciel de CAO tridimensionnel du département de conception de moules, et les machines de production les utilisent directement pour usiner le moule et les outils.

Selon Gerresheimer, la numérisation du processus peut permettre à une réduction du temps de développement jusqu’à 70%.