Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Marchés & tendances

Valeur, fonctionnalité et éthique sont les facteurs clefs de l’achat de produits de beauté au Royaume-Uni, selon une étude de Sagentia

La plupart des britanniques (79%) estiment que les marques de produits de beauté et de soins personnels devraient faire davantage d’efforts pour fabriquer leurs produits de manière éthique et durable, selon les données recueillies par Sagentia, une société de conseil en innovation basée à Cambridge, au Royaume-Uni. Une opinion partagée tant par les hommes que les femmes et par tous les groupes d’âge. Toutefois, les femmes interrogées apparaissent nettement plus sensibles à la question que les hommes : 85% contre 73% déclarent ainsi que plus d’efforts sont nécessaires.

Lors de l’achat de produits cosmétiques, les caractéristiques en matière d’éthique et de durabilité (34%) sont tout aussi importantes que les caractéristiques sensorielles - Photo : Luis Molinero / © shutterstock.com

Lors de l’achat de produits cosmétiques, les caractéristiques en matière d’éthique et de durabilité (34%) sont tout aussi importantes que les caractéristiques sensorielles - Photo : Luis Molinero / © shutterstock.com

Le sondage commandé par Sagentia avait pour objectif de déterminer les facteurs principaux de l’achat de cosmétiques tels que les produits de toilette pour le corps, les nettoyants, les produits hydratants ou les gels de rasage. 2.029 Britanniques d’âge adulte [1] ont été interrogés.

L’éthique compte autant que les caractéristiques sensorielles

L’analyse des réponses indique que lorsque les consommateurs achètent des produits cosmétiques, les caractéristiques en matière d’éthique et de durabilité (34%) sont tout aussi importantes que les caractéristiques sensorielles, comme la fragrance (31%). Toutefois, le rapport qualité/prix (67%) et les bénéfices fonctionnels, tels que l’amélioration des problèmes de peau ou de pilosité (54%), constituent la priorité absolue pour la plupart des acheteurs.

Selon Matt Herd, porte-parole de Sagentia, les résultats de l’enquête montrent comment le débat public grandissant sur le changement climatique touche maintenant la plus grosse part de la population britannique. Et cela change l’attitude des consommateurs vis-à-vis des produits qu’ils utilisent et ce qu’ils attendent des marques. Selon lui, les gens veulent des cosmétiques qu’ils peuvent utiliser avec plaisir et sérénité.

« Selon nos conclusions, la plupart des gens s’accordent pour dire que les marques de produits cosmétiques devraient faire davantage d’efforts », explique Herd. « Toutefois, les jeunes de 18 à 24 ans semblent plus enclins à prendre des mesures concrètes dans ce sens. Nous avons constaté que 33% d’entre eux aimeraient personnaliser la chaîne d’approvisionnement des emballages afin, notamment, de les rendre plus écologiques ».

Des actions plutôt que des mots

Herd note que de nombreuses grandes marques de produits de cosmétiques ont publié des rapports et annoncé des objectifs en matière de développement durable. Toutefois, les résultats de l’étude de Sagentia indiquent que les gens veulent voir des preuves concrètes du changement, plutôt que des déclarations d’entreprise.

« C’est très bien d’avoir une philosophie d’entreprise qui parle de durabilité, mais celle-ci doit également s’incarner dans les produits », explique-t-il. « L’emballage en fait partie. Mais il est également important de penser aux ingrédients utilisés dans les produits cosmétiques - d’où viennent-ils, comment sont-ils achetés ? C’est un problème complexe, mais les consommateurs attendent que les marques auxquelles ils font confiance s’attaquent de front au sujet ».

V.G.

Notes

[1] Sauf indication contraire, tous les chiffres proviennent de YouGov Plc. La taille totale de l’échantillon était 2029 adultes interrogés en Grande-Bretagne. L’enquête a été conduite en ligne du 9 au 10 septembre 2019. Les chiffres ont été pondérés et sont représentatifs de la population adulte de Grande-Bretagne (personnes âgées de 18 ans et plus). Aux fins de l’enquête, les « produits cosmétiques » ont été définis comme « tout produit utilisé sur la peau, les cheveux ou le corps (par exemple, les produits de toilette pour le corps, les produits lavants, les hydratants, les gels de rasage, etc.) à l’exclusion des produits décoratifs comme le maquillage, les autobrozants, etc. »

© 2019 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
Clean Beauty in London se tiendra les 12 et 13 octobre 2020

Un nouveau salon dédié à la clean beauty à Londres

Nommé Clean Beauty in London, ce nouvel événement a pour objectif de rassembler sous un même toit des experts, des scientifiques, des fournisseurs, des marques, des influenceurs et des journalistes pour « construire l’avenir de la clean beauty ». Le salon, qui se tiendra les 12 et 13 octobre 2020 à The Brewery, un espace événementiel situé (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Crise en Haïti : La filière vétiver sous haute tension

Remi Pulverail
Crise en Haïti : La filière vétiver sous haute tension

Que dire de ce pays qui se débat depuis des années entre catastrophes naturelles, pouvoir politique déliquescent, aide internationale mal gérée et inefficace, et des conséquences pour le monde du parfum ? Sans remonter à l’histoire de la colonisation, Haïti a souffert dans les années récentes de plusieurs phénomènes qui ont aggravé une (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer