À 49 ans, Frédéric Poux vient d'acquérir les marques T. LeClerc et Laboratoires...

À 49 ans, Frédéric Poux vient d’acquérir les marques T. LeClerc et Laboratoires Innoxa

Après être passées des mains d’Omega Pharma à celles des Laboratoires Visiomed en 2018, les deux marques centenaires changent à nouveau de propriétaire et tombent dans l’escarcelle de LJV Capital, une société créée pour l’occasion par Frédéric Poux, qui récupère également les parts que détenait Visiomed au sein de la société helvétique PhytoSuisse. Les termes financiers de l’opération, effective le 29 février 2020 [1], n’ont pas été dévoilés. Toutefois, cette activité a généré un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’euros au cours du premier semestre 2019, selon Visiomed.

Ancien Président-Directeur Général du Groupe Afflelou, entre 2012 et 2018, entreprise au sein de laquelle cet expert-comptable de formation a réalisé l’essentiel de sa carrière, Frédéric Poux est devenu Président du Conseil d’Administration de Sport 2000 de 2018 à 2019, avant de prendre la présidence du Conseil d’Administration du Groupe Alès mai 2019, poste qu’il a quitté décembre pour poursuivre son projet entrepreneurial.

À 49 ans, le nouveau propriétaire ne cache pas ses ambitions au sujet de T. LeClerc et Innoxa, se donnant pour mission de « redonner de l’éclat à ces deux belles endormies », dont il annonce qu’elles vont rapidement « se développer en France et en Belgique où elles consolideront leur place de leaders en pharmacie, mais aussi à l’international et sur le digital ».

Créée en 1881, la Maison Théophile LeClerc compte à son catalogue environ 200 références pour le teint, les yeux, les lèvres et les ongles. La marque est aujourd’hui présente dans 18 pays. Innoxa, de son côté, a vu le jour en 1920 et compte aujourd’hui 200 références, centrées sur le maquillage des peaux sensibles, et est présente dans 6000 pharmacies et parapharmacies, principalement en France et en Belgique.

La bonne réputation de ces deux marques, l’image d’innocuité et de haute tolérance qu’elles véhiculent, ainsi que l’effet rassurant de leur distribution en pharmacies et paraphamacies, devraient constituer le levier principal de leur relance, Frédéric Poux souhaitant démontrer que « la pharmacie française a un rôle primordial dans la clean & natural cosmetic ».