Alexander Borwitzky, Directeur Général de The Body Shop Allemagne

Alexander Borwitzky, Directeur Général de The Body Shop Allemagne

Premium Beauty News - Que représente The Body Shop aujourd’hui ?

Alexander Borwitzky - Les activités de base de The Body Shop sont les cosmétiques et les soins pour le corps, bien que le cœur de métier soit surtout les produits traditionnels pour le bain et le corps.

La société exploite plus de 2.500 enseignes dans le monde entier dans plus de 60 pays par le biais de franchises ou de magasins en nom propre. En Allemagne, The Body Shop gère 83 magasins lui appartenant et 11 magasins franchisés.

The Body Shop se définit comme une société éthique inspirée par la nature, leader dans le secteur de la beauté.

Premium Beauty News - Quels sont vos principaux atouts dans le contexte économique actuel en Europe ?

Alexander Borwitzky - Tout d’abord, The Body Shop en tant que fabricant disposant de sa propre chaîne de magasins a l’avantage de pouvoir communiquer directement avec ses clients. Les conseillères de nos points de vente sont les meilleurs ambassadeurs de la marque et elles sont capables de transmettre notre système de valeurs au sein du marché. C’est un facteur de réussite important et un avantage par rapport aux marques classiques qui ne peuvent pas tirer profit d’un contact direct avec le client.

Deuxièmement, ce que nous nommons la "vraie différence", et que notre société incarne. The Body Shop tire sa motivation et son énergie des idées d’Anita Roddick, sa fondatrice. Depuis plus de 30 ans, l’entreprise a su associer, avec succès, un business modèle efficace à son système de valeurs éthiques. Les valeurs et les engagements de The Body Shop (à savoir l’association de l’innovation, de la haute qualité, du juste rapport qualité-prix, de l’inspiration issue de la nature et un fort engagement social) marquent notre différence dans un environnement concurrentiel.
Par exemple, 100% de nos bouteilles sont fabriquées à partir de matériaux en issus du récyclage des produits de consommation. Et autant que possible, The Body Shop évite les emballages secondaires.

C’est ce que les clients observent et apprécient.

Deodrystick

Deodrystick

Premium Beauty News - Les processus commerciaux doivent également être adaptés ?

Alexander Borwitzky - En fait, les structures commerciales de The Body Shop sont en cours de décentralisation. Notre objectif est d’être aussi proches que possible du marché. En ce qui concerne la politique tarifaire et les portefeuilles produits, les centres de décision seront situés dans plusieurs marchés régionaux décentralisés spécifiques. Nous nous organisons en fonction de petits regroupements de marchés, tels que l’Allemagne et l’Autriche.

Bien entendu, The Body Shop reste une marque globale avec un développement de produits et des stratégies marketing centralisés, mais la mise en œuvre de ces stratégies doit être gérée et adaptée pour servir le client au plus près.

Premium Beauty News - Vos derniers lancements semblent être marqués par une plus grande sophistication de l’offre ?

Alexander Borwitzky - The Body Shop s’efforce de devenir encore plus innovant. Je peux citer en particulier les nouvelles séries de produits Nutriganics. Il s’agit d’une gamme complète de produits de soins naturels pour la peau, pour les plus de trente ans, certifiée Ecocert et conçue pour combattre les premiers signes de vieillissement (environ 15 euros par produit).

Nous avons également lancé un nouveau type de produits dans le segment des déodorants. La série novatrice DeoDry qui a été élaborée sans sels d’aluminium ! Elle est basée sur un minéral d’origine volcanique (perlite), ce qui garantit une efficacité très élevée.

Nutriganics

Nutriganics

Premium Beauty News - Quelles sont vos principales attentes pour les prochains mois ?

Alexander Borwitzky - En ce qui concerne les ventes au détail en Allemagne, nous nous attendons à un redressement de la situation économique dans la deuxième moitié de 2010.

Notre objectif principal est de développer notre réseau et d’ouvrir de nouveaux magasins. Nous avons déjà ouvert 4 nouveaux magasins en Allemagne et 6 autres devraient s’ouvrir d’ici la fin de 2010.

En outre, la société a démarré avec succès une activité de vente en ligne par l’intermédiaire de son site www.thebodyshop.de. Ce nouveau canal de distribution permet de rendre The Body Shop accessible aux clients vivants dans des zones où l’ouverture de nouveaux magasins ne serait pas économiquement raisonnable.

The Body Shop est aussi entrain de réaliser des ventes tests dans les pharmacies allemandes.

Notre objectif étant d’accroître le taux de pénétration de cette société éthique, leader dans le secteur de la beauté et tirant son inspiration de la nature.