Alain Blondel

Alain Blondel

Beau chemin parcouru pour cette PME française de 32 personnes installée en région parisienne et spécialisée dans la fabrication d’applicateurs cosmétiques, dont une bonne part de brosses de mascaras. Reprise en juillet 2011 par ses dirigeants actuels, Alain Blondel et Éric de Bardonneche, épaulés par le fonds d’investissement Omnes Capital, ses effectifs auront purement et simplement doublé en trois ans et le chiffre d’affaires aura fait un bond de plus de 50 %. SIMP aura produit dans son usine de la région parisienne quelque 100 millions de brosses de mascaras l’année dernière et plus de 120 millions d’essoreurs en caoutchouc, un record absolu !

Principale recette, une nouvelle organisation industrielle permettant d’optimiser au maximum la production, une automatisation maximum des différents postes, la volonté de maîtriser parfaitement l’ensemble de la chaîne de production, en intégrant en particulier la fabrication des moules et en innovant fortement pour pouvoir fabriquer des formes hors normes. « Nous sommes capables de réaliser un moule pilote en cinq semaines, explique Alain Blondel, et un moule de production de grande série en huit à neuf semaines  ».

Autre atout, selon le numéro un de SIMP, la capacité de l’entreprise à développer des produits innovants et, précisément, à réinventer l’applicateur cosmétique, et ce à des prix compétitifs. Le tout ayant fait l’objet, évidemment, de dépôts de brevets, pas moins de sept depuis la reprise de la société. « C’est clairement le résultat du modèle industriel que nous avons mis en place, allié à cette capacité de maîtriser la conception et la fabrication de nos moules en amont ».

Objectif les « Amériques » !

« Le démarrage de cette usine au Mexique, précise Alain Blondel, est le résultat naturel de notre succès à l’International et de notre volonté d’accompagner nos clients là où ils se développent  ».

La firme française s’installe donc au Mexique dans la ville d’Aguascalientes dans une usine de 1 500 m2 et commencera dans un premier temps par produire ce qui fait aussi l’un de ses principaux atouts en Europe, des essoreurs en caoutchouc. Mi 2016, l’usine mexicaine pourra en produire quelque 30 millions par an. « C’est une étape importante, précise Alain Blondel, de notre développement sur le continent nord et sud américain. Le dernier MakeUp in New York auquel nous avons participé a été un révélateur de notre potentiel de développement Outre Atlantique. Notre présence à MakeUp in Sao Paulo en est aussi l’illustration ».

D’autres applicateurs, d’autres secteurs…

« C’est tout l’enjeu, explique-t-on chez SIMP. Même si la brosse de mascara en plastique reste l’un de nos produits majeurs qui nous permet de revendiquer quelque 25 % du marché mondial, nous travaillons beaucoup sur d’autres applicateurs, en particulier pour le gloss mais aussi pour des applications hors cosmétiques comme par exemple pour des produits para-pharmaceutiques ou diverses autres applications industrielles  ». À noter que cette activité « hors cosmétique » représentera cette année près de 30 % du chiffre d’affaires de la firme.