Le fabricant français d’actifs naturels pour l’industrie cosmétique inaugure son unité de production dédiée aux biotechnologies, la sixième inauguration organisée par l’entreprise en 30 ans d’existence.

1er rang, de gauche à droite : M. Bernie, M. Coste, M. Vandenbroucke, M....

1er rang, de gauche à droite : M. Bernie, M. Coste, M. Vandenbroucke, M. Soulier, M. Paufique (Silab), Mme Dessus

Ce nouvel outil industriel qui représente un investissement de 5 millions d’euros est construit en amont des trois lignes de fabrication existantes dédiées aux actifs cosmétiques. Il est destiné exclusivement à la culture à grande échelle de cellules, de type levures ou micro-algues.

« Les levures et les micro-algues sont des matières premières naturelles respectueuses de la biodiversité et de l’environnement. Riches en molécules actives d’intérêt, elles sont ensuite utilisées par l’entreprise comme matières premières pour la fabrication de ses actifs purifiés et à l’innocuité démontrée, » explique Silab.

Avec une capacité industrielle de 100 tonnes de biomasse par an, cette unité de culture de cellules peut ainsi produire, à partir d’un tube de seulement 1 millilitre de cellules mères, environ 1 tonne de biomasse, en moins d’une semaine. L’ensemble du procédé est automatisé et contrôlé à l’aide d’un logiciel de supervision et d’une centaine de capteurs pour assurer qualité, traçabilité et reproductibilité.

Silab commercialise déjà une large offre d’actifs (anti-rides, éclat du teint, hydratant, réparateur, etc.) produits à partir d’organismes unicellulaires.