Silab et l’équipe du Pr Aberdam ont démontré que la communication exosomale entre le derme et le follicule pileux est une voie biologique intéressante pour la croissance du cheveu. Ces travaux viennent d’être publiés dans la revue scientifique Stem cells [1], après un processus de révision par des experts du domaine.

“Modèle schématique de l'activation de la croissance du cheveu via les exosomes...

“Modèle schématique de l’activation de la croissance du cheveu via les exosomes secrétés par les fibroblastes dermiques”. (Figure extraite de la publication).

Puissants vecteurs de communication intercellulaire, les exosomes impactent directement le métabolisme et le comportement des cellules cibles. Au coeur de processus biologiques majeurs, ces vésicules extracellulaires présentent un fort intérêt dans les domaines de la biologie fondamentale, de la santé et des technologies thérapeutiques, en particulier en médecine régénératrice. Néanmoins, très peu d’études s’intéressent au rôle de ces exosomes dans la croissance du cheveu.

Or, les résultats obtenus par Silab montrent une communication intercellulaire entre les fibroblastes du derme et la papille dermique, centre névralgique du follicule pileux. « En effet, les exosomes issus des fibroblastes stimulent la sécrétion de Norrin, un ligand activateur de la voie ß-caténine, impliquée dans la croissance du cheveu », explique l’entreprise dans un communiqué.

À l’aide de modèles biologiques in vitro et ex vivo mimant l’alopécie androgénétique, Silab a ainsi développé Hairgenyl, un ingrédient actif naturel capable d’agir sur ce nouveau système de communication exosomale entre le derme et le follicule pileux afin de stimuler la croissance du cheveu. Hairgenyl avait été largement récompensé lors de sa présentation en 2017 lors du salon in-cosmetics Latin America remportant deux prix d’innovation.

Testé sur volontaires, Hairgenyl favorise la repousse des cheveux : la...

Testé sur volontaires, Hairgenyl favorise la repousse des cheveux : la chevelure est plus épaisse, plus résistante et plus couvrante.

Ces nouvelles données sur le mécanisme d’action viennent compléter les nombreux tests déjà réalisés sur cet ingrédient.