Shiseido a initié plusieurs opérations tests dans le but de cultiver en interne ses propres ingrédients végétaux. Première étape pour le leader japonais de la cosmétique : l’installation d’une unité en forme de container dans son usine de Kakegawa, lui permettant de cultiver les plantes utilisées comme matières premières pour les ingrédients actifs dans un environnement contrôlé. L’étape suivante est la mise en place d’un champ d’essai en plein air qui entre en fonction en avril.

Shiseido effectue ainsi un pas de plus vers son objectif de lancer des produits cosmétiques formulés à base de plantes cultivées sous son contrôle d’ici 2014 au plus tôt. Shiseido va graduellement étendre la culture et la production de ressources végétales sur ses propres terrains, tout en coopérant avec des producteurs de matières premières.

Intérieur de l'unité de culture test dans l'usine de Shiseido à Kakegawa ©...

Intérieur de l’unité de culture test dans l’usine de Shiseido à Kakegawa © Shiseido Group

Qualité et sécurité

L’objectif de cette initiative est bien évidemment de répondre à la tendance du marché des cosmétiques vers plus de produits naturels et biologiques. Shiseido entend aussi accroître les garanties en matière de sécurité et de traçabilité de ses produits, en se démarquant de la masse de ses concurrents qui délèguent leur production auprès de tiers.

Selon l’entreprise japonaise, l’intégration d’une partie de la production des ingrédients végétaux nécessaires à la production de ses cosmétiques présente au moins trois avantages :

- superviser toutes les étapes de culture depuis la plantation de la graine permet de disposer matières premières « sûres et fiables », « de qualité stable » et « traçable », permettant de connaître l’histoire et les producteurs des plantes,
- contrôler les conditions de culture élargira également les possibilités de produire des matières premières contenant des quantités élevées d’actifs et l’utilisation de ses ingrédients botaniques de haute qualité contribuera au développement de produits très compétitifs,
- sécuriser les approvisionnements avec des récoltes stables et une réduction des risques de fluctuations de prix.

Par ailleurs, Shiseido envisage également d’utiliser des sources d’énergie naturelles pour chauffer certaines des parties de sa ferme-usine.