Les Français se sont précipités comme jamais sur les produits de grande consommation, stockant pâtes et produits d’hygiène lors de la semaine qui a précédé le confinement contre l’épidémie de nouveau coronavirus, confirme Nielsen dans une étude.

Sur la semaine du 9 au 15 mars, les ventes ont bondi au total de 38% en valeur par rapport à la même semaine de 2019, « une progression jamais vue jusqu’ici », selon cette étude de référence. Les produits alimentaires non périssables (comme les pâtes) et les produits d’hygiène ont rencontré le plus de succès.

Si dès le jeudi 12, les ventes en hypers et supermarchés ont explosé (plus de...

Si dès le jeudi 12, les ventes en hypers et supermarchés ont explosé (plus de 30% par rapport aux jeudis précédents), vendredi 13 mars restera pour longtemps une journée record pour la grande distribution.

« Lors de cette semaine atypique, le chiffre d’affaires a dépassé 2,7 milliards d’euros alors qu’en moyenne le chiffre d’affaires hebdomadaire est de l’ordre de 2 milliards d’euros », observe Nielsen.

Certains produits ont vu leur vente exploser, comme les gants de ménage (+362%), la farine (+206%) ou les pâtes (+196%). Mais « l’ensemble des rayons en a profité, même les alcools (+7%) et les glaces (+9%) qui avaient jusqu’ici peu profité des achats de précaution », relève l’étude.

Lors de cette semaine « inédite », des pics de progression ont été enregistrés le vendredi 13 (+84%), au lendemain de l’allocution du président Macron annonçant la fermeture des écoles, et le dimanche 15 (+108%), après l’intervention du Premier ministre pour annoncer la fermeture des restaurants notamment.

Depuis le début d'année, les ventes de gels désinfectants ont doublé en grandes...

Depuis le début d’année, les ventes de gels désinfectants ont doublé en grandes surfaces en France (données arrêtées au 23/02/2020). Elles ont été multipliées par 9 en Italie sur la même période.

Pour la semaine qui vient de s’écouler, Nielsen ne dispose pas encore de chiffres mais prédit « des temps forts très différents - avec un avant et un après mardi 17 mars à midi - entre la frénésie du début de semaine et l’entrée des Français dans la période de confinement ».

Toutefois, pour Daniel Ducrocq, directeur du service Distribution de Nielsen, « les magasins les plus proches des consommateurs, et situés dans des zones à forte densité d’habitations et d’emplois, auront des niveaux de vente inédits sur plusieurs semaines ». Selon cabinet d’études, ces points de ventes « bénéficieront en effet du report des circuits hors domicile et de restauration collective qui sont à l’arrêt ».