Une récente étude consommateurs Cosmebio / Organics Cluster met en évidence les différents profils d’acheteurs de cosmétiques biologiques en France. Des consommateurs en moyenne plus engagés que la masse des acheteurs de cosmétiques et qui très majoritairement (85%) achètent aussi des produits alimentaires biologiques.

Les défenseurs de la cause animale représentent 12% des acheteurs de...

Les défenseurs de la cause animale représentent 12% des acheteurs de cosmétiques biologiques.

« On remarque que la prise de conscience de l’impact écologique, les scandales sanitaires et les problèmes de santé sont des éléments déclencheurs beaucoup plus importants chez les acheteurs de cosmétiques Bio,  » souligne l’association Cosmebio.

Côté circuits de distribution, l’achat des cosmétiques biologiques se fait en GMS, pharmacies et parapharmacies et magasins bio à part égale. Côté produits, les catégories dominantes sont les soins visage (20%), les produits pour les cheveux (20%) et les soins du corps (16%).

Les ambassadeurs engagés (33%)

Ce groupe de consommateurs est celui qui détient de fortes valeurs associées à un fort potentiel d’achat. Il s’agit d’hommes et de femmes dont l’âge moyen est de 50 ans. Ils sont venus par une prise de conscience (77%), Ils choisissent un label qui leur garantit de ne pas trouver de produits chimiques (98%). Leur particularité est qu’ils sont prescripteurs.

Les accros de la beauté (25%)

Il s’agit d’un groupe jeune à très forte proportion de femmes qui sortent le soir, qui aiment aller dans des espaces de relaxation, de bien-être. Le prix, l’efficacité et la marque du produit sont des critères jugés très importants. Infidèles, ces acheteuses aiment avant tout la beauté !

Les séniors soucieux de leur santé (21%)

Ce groupe est constitué d’une part importante des 65 ans et plus, peu actifs sur les réseaux sociaux. Ils cherchent des produits respectueux de la peau et un label leur apporte peu. Les produits d’hygiène sont les produits les plus achetés.

Les défenseurs de la cause animale (12%)

La garantie que les produits cosmétiques sont non testés par les animaux est le critère d’achat le plus important pour ce groupe et constitue le levier d’achat. Cette consommation a un impact sur sur leur mode de vie et leurs habitudes : ils consomment des produits familiers, d’un bon rapport qualité/ prix.

Les bobos/ hypsters du bio (8%)

Composé de 51% d’hommes, ce groupe d’acheteurs se concentrent sur son activité physique, son poids, son alimentation, son bien-être. Ces consommateurs sont très actifs sur les réseaux sociaux. Ils achètent beaucoup de cosmétiques Bio, parce qu’ils les font rêver, voyager et leur permet de consommer de façon légère.