Procter & Gamble a décidé d’opter à son tour pour une politique de transparence en promettant de rendre publics tous les ingrédients des parfums contenus dans ses produits. Actuellement, la réglementation américaine prévoit que ces substances peuvent être tenues secrètes et regroupées sur l’étiquette sous le terme "fragrance" (il en est de même en Europe où c’est le terme "parfum" qui regroupe ces ingrédients, sauf pour certains allergènes qui doivent obligatoirement figurer sur l’étiquette).

Le géant des cosmétiques, qui compte à son portefeuille des marques comme Olay, Aussie, Herbal Essences et SK-II, a annoncé qu’il allait partager avec le public avant la fin 2019 « tous les ingrédients présents à plus de 0,01% dans les parfums » de toutes ses marques aux États-Unis et au Canada. En plus de dévoiler les ingrédients de plus de 2.000 produits parfumés, la société fournira aussi des informations sur leur source, précisant s’ils sont extraits de fruits, d’aliments ou d’autres types de produit. Procter & Gamble déclare être la première entreprise à s’engager aussi radicalement sur ce sujet.

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

À titre d’exemple, l’entreprise a dévoilé les données de certains produits capillaires Herbal Essences et de certains soins pour la peau de la marque Olay. D’autres catégories de produits comme les lessives et les produits d’entretiens sont également concernés. Dans le futur, cette politique de transparence devrait être à d’autres catégories de produits et à d’autres zones géographiques.

« Notre but est de donner aux gens une information claire, fiable et accessible », explique Kathy Fish, directrice de la technologie chez Procter & Gamble, dans un communiqué. « C’est une nouvelle étape qui permettra à nos clients de faire leurs choix en connaissance de cause. »

Procter & Gamble espère que ce niveau supérieur de transparence aidera les consommateurs à mieux comprendre les choix de l’entreprise, et stimulera leur confiance.