Utiliser des flacons de parfum pour donner naissance à d’autres flacons de parfum : c’est l’idée qui est à la base de SEVA - pour Solution Ecoresponsable, Vision d’Avenir - le nouveau concept verrier mis au point par le Groupe Pochet.

Calcin sélectionné

Pour produire un verre de très haute qualité répondant aux cahiers des charges des clients de la verrerie Pochet du Courval, tout en incluant du verre recyclé dans le processus de fabrication, l’entreprise a mis en place une filière de recyclage dédiée au verre de parfumerie. En n’introduisant dans cette filière que du verre blanc de parfumerie, Pochet peut ainsi introduire 10% de calcin [1] externe dans son processus de fabrication. Une proportion qui vient s’ajouter au calcin provenant des fours de Pochet du Courval et déjà réintroduit par le verrier dans son processus de fabrication habituel.

Édition limitée Viktor & Rolf en verre SEVA par Pochet du...

Édition limitée Viktor & Rolf en verre SEVA par Pochet du Courval

« Avec SEVA, nous souhaitions proposer à nos clients une solution qui permette de réduire l’empreinte environnementale du produit tout en conservant l’aspect esthétique de notre verre. C’est pour cette raison que nous avons mis en place une filière de flaconnage de parfumerie haut de gamme en boucle fermée », indique Pierre Dehé, Direction RSE du Groupe Pochet. « Cela nous permet de conserver une qualité de verre haut de gamme, tout en mettant en place un cycle vertueux », précise-t-il.

Flacons Viktor and Rolf

Les premiers flacons utilisant le concept SEVA ont été co-développés en partenariat avec L’Oréal, pour Viktor and Rolf, l’une de ses marques de parfum en licence. Deux flacons contenant 10% de verre recyclé issu exclusivement de la parfumerie haut de gamme ont ainsi été réalisées pour des éditions limitées de Bonbon et de Flowerbomb. Une amélioration non négligeable de l’empreinte environnementale qui, assure le verrier, préserve la brillance et la transparence du verre Pochet du Courval classique.