Pierre Miasnik, Pdg de Fiabila

Pierre Miasnik, Pdg de Fiabila

Premium Beauty News - N’est pas fabricant de vernis à ongles qui veut ?

Pierre Miasnik - Quand un marché progresse fortement il est toujours attractif vu de l’extérieur et semble facile. Mais, quel que soit le pays dans lequel nous développons notre activité, l’aspect sécuritaire et réglementaire restreint l’accès à un niveau de production important. Produire quelques dizaines de tonnes dans quelques centaines de m² reste facilement sous contrôle mais produire plusieurs milliers de tonnes dans des milliers de m² nécessite des autorisations toujours difficiles à obtenir et ayant pour conséquence des coûts d’investissements particulièrement élevés. Assurer la traçabilité totale comme l’exige la réglementation, de plusieurs centaines de tonnes de liquide inflammable chaque semaine, permet de comprendre comment on atteint de telles sommes.

Nous avons souvent été sollicités pour étendre notre activité à d’autres produits mais nous avons préféré utiliser notre capacité d’investissement à renforcer notre position sur notre marché. La productivité, la capacité de production et la sécurité du produit supposent des investissements importants pour un produit où la rentabilité vient des volumes et pour atteindre ces volumes il faut être particulièrement compétitif. La position importante que nous occupons sur de nombreux marchés au travers de la société française et de nos filiales nous a permis de valider des sources de matières premières solides et de consolider nos achats au niveau mondial.

Aujourd’hui, le chiffre d’affaires consolidé de Fiabila et les volumes nous placent très largement en tête de ce secteur et ceci sans parler de notre niveau de qualité mondialement reconnu.

Premium Beauty News - Concrètement et industriellement, où en êtes-vous aujourd’hui ?

Pierre Miasnik - J’ai déjà eu plusieurs fois l’occasion de m’exprimer dans vos colonnes. Vos lecteurs connaissent une partie de l’histoire.

On peut citer les investissements opérés sur notre site du Perray en Yvelines en matière d’équipements de remplissage hautes performances (« 0 » défaut !) adaptés aux grandes séries. On peut aussi rappeler le remplacement progressif de nos lignes les moins rapides sur notre autre site de Plaisir. On peut également citer l’ouverture de notre second site de production aux États-Unis et le démarrage opérationnel de notre première ligne de remplissage en Chine avec notre partenaire Shya Hsin qui précède celui d’une ligne de mise à la teinte prévue en septembre.

Enfin, je peux vous dire que nous serons opérationnels en Russie d’ici la fin de cette année et que notre future implantation au Brésil progresse rapidement.

Ah ! J’allais oublier…, notre nouvelle usine au Japon sera également opérationnelle d’ici à la fin 2014.

Premium Beauty News - Une progression qui s’inscrit dans un contexte bien particulier.

Pierre Miasnik - La qualité et la sécurité sont et ont toujours été des critères déterminants pour Fiabila. Notre métier a beaucoup évolué au cours de ces dernières années. Nous ne cessons de nous adapter chaque jour.

En quelques mois nous avons dû renforcer considérablement nos effectifs en matière d’assistance réglementaire. Pour répondre aux différents législateurs à travers le monde, il nous faut des informations très précises. Sachez que nous traitons plus de 2000 matières premières différentes dont la moitié quasi-quotidiennement !

Plus nos clients se concentrent, plus leurs exigences augmentent. Les notions d’environnement, de sécurité et de qualité sont devenues tellement stratégiques et vitales que nous nous sommes astreints à constituer des équipes très performantes dans tous ces domaines.

Pour vous citer un chiffre, sachez que les investissements industriels en matière environnementale dans nos unités françaises ont représenté un montant supérieur à 12 millions d’euros au cours ces tous derniers mois. Mais il n’y a pas que les investissements industriels. Nous avons également beaucoup investi dans notre personnel. Une nouvelle Directrice des Opérations vient de nous rejoindre. Un nouveau Directeur du Marketing est en cours de recrutement. Nous avons aussi renforcé l’équipe au département couleurs et développement produits. Il est très important aujourd’hui d’anticiper les évolutions marketing et, par là même, les conséquences industrielles et logistiques qu’elles impliquent. Il s’agit de gérer l’avenir de manière plus conceptuelle.