Le groupe Pierre Fabre, spécialisé dans les traitements thérapeutiques et les soins dermo-cosmétiques de la peau, vient de lancer un nouveau filtre solaire organique breveté capable d’absorber et de refléter la partie nocive du spectre solaire, laquelle inclut les UVB, UVA courts, UVA longs mais aussi lumière bleue haute énergie visible.

Nommé TRIASORB, ce nouveau filtre a franchi de nombreux tests en conditions expérimentales pour prouver son absence de toxicité sur trois espèces-clés de la biodiversité marine : une espèce de corail, une espèce de phytoplancton et une espèce de zooplancton. Des publications scientifiques sont en cours, annonce Pierre Fabre dans un communiqué.

Pour son lancement, TRIASORB est proposé dans Intense Protect 50+, le nouveau soin solaire de la marque Eau Thermale Avène du groupe.

« De son premier soin solaire Écran Total en 1987, Eau Thermale Avène n’a jamais cessé de faire progresser la photoprotection dans le respect croissant de l’environnement. En 2010, la marque faisait ainsi le pari de lancer un programme de recherche visant à supprimer l’octocrylène de ses formules solaires. En 2013, ce programme permettait de remplacer l’octocrylène par une combinaison de quatre filtres solaires [1] assurant une photoprotection équivalente pour une biodégradabilité optimale et un impact réduit sur le milieu marin. Le lancement d’Intense Protect 50+ vient aujourd’hui couronner cet effort entrepris il y a plus de 20 ans à l’initiative de Monsieur Pierre Fabre », explique le groupe français.

Le nouvel Intense Protect 50+ d'Avène contient TRIASORB, le nouveau filtre...

Le nouvel Intense Protect 50+ d’Avène contient TRIASORB, le nouveau filtre solaire à spectre ultra large de Pierre Fabre (Photo : Pierre Fabre / Eau Thermale Avène)

Le filtre solaire TRIASORB est fabriqué dans l’usine de Pierre Fabre située à Gaillac dans le Tarn.