Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Sociétés & industrie

Patrimoine : Kumano, la cité japonaise des pinceaux de maquillage

À Kumano, à une vingtaine de kilomètres de Hiroshima, au Japon, des artisans perpétuent la tradition de la fabrication manuelle de brosses et pinceaux de maquillage. Au premier rang, l’entreprise Chikuho-Do.

M. Takemori est l’héritier de l’atelier de pinceaux créé en 1952 par son père Kazuo. Il est le président de Chikuho-Do, société de Kumano, localité située à une vingtaine de kilomètres de Hiroshima. © Karyn Nishimura-Poupee / AFP

M. Takemori est l’héritier de l’atelier de pinceaux créé en 1952 par son père Kazuo. Il est le président de Chikuho-Do, société de Kumano, localité située à une vingtaine de kilomètres de Hiroshima. © Karyn Nishimura-Poupee / AFP

Poils d’écureuil, de chèvre, de cheval ou de blaireau, le Japonais Tesshu Takemori fait la différence en un instant et déroule alors les propriétés de chacun pour la confection de brosses et pinceaux de maquillage. « Taille, forme, souplesse, dureté, tout compte et décide de la nature du pinceau, de son usage (poudre, fond de teint...). Si la pointe d’un poil est abîmée, c’est fichu. Cette connaissance et ce savoir-faire se transmettent de père en fils », confie l’artisan.

M. Takemori est l’héritier de l’atelier de pinceaux créé en 1952 par son père Kazuo, président de Chikuho-Do, une des sociétés emblématiques de Kumano, localité située à une vingtaine de kilomètres de Hiroshima. Chikuho-Do est aussi le créateur attitré de brosses pour des marques de cosmétiques aussi connues que Shiseido, RMK ou Kanebo.

À Kumano, on brandit le pinceau comme un emblème et on lui consacre même des cérémonies religieuses. Environ 80% des pinceaux japonais, pour la peinture, la calligraphie et le maquillage, proviennent de cette agglomération de 24.000 habitants, où oeuvrent quelque 1.500 artisans d’entreprises familiales, dont 20 « maîtres » officiellement reconnus comme tels, parmi lesquels Tesshu Takemori.

« Garder la pointe »

« Il y avait déjà un artisanat des pinceaux d’écriture dans d’autres régions du Japon comme Nara ou Harima, mais il y a 180 ans environ, les gens de la région de Kumano ont pensé qu’ils pouvaient en produire de moins chers et cela s’est développé,  » raconte M. Takemori en faisant visiter son entreprise logée entre de belles demeures traditionnelles au pied des montagnes. À l’époque, «  la qualité n’était pas exceptionnelle.  »

Aujourd’hui, chez Chikuho-Do, une centaine d’employés, surtout des femmes, s’affairent pour confectionner des milliers de brosses, avec comme principaux outils, leurs mains, leurs yeux... et surtout pas de ciseaux, ni d’ordinateur.

« Le secret, c’est de garder la pointe des poils, de ne pas la couper, car c’est là que se trouve leur fonction essentielle qui les différencie de nombreux modèles étrangers  », insiste l’artisan.

Aujourd’hui, chez Chikuho-Do, une centaine d’employés s’affairent pour confectionner des milliers de brosses, avec comme principaux outils, leurs mains, leurs yeux... et surtout pas de ciseaux, ni d’ordinateur. © Karyn Nishimura-Poupee / AFP

Aujourd’hui, chez Chikuho-Do, une centaine d’employés s’affairent pour confectionner des milliers de brosses, avec comme principaux outils, leurs mains, leurs yeux... et surtout pas de ciseaux, ni d’ordinateur. © Karyn Nishimura-Poupee / AFP

« La première étape consiste à répartir en couches les poils qui nous viennent de Chine, Russie, ou d’autres pays sous forme de boules. C’est le seul endroit où intervient une machine », précise M. Takemori.

« Ce travail manuel est impossible à automatiser  », assure-t-il. Et les outils essentiels sont fabriqués spécialement, comme les « koma », sortes de moules en bois qui servent à créer la forme de chaque pinceau, enchaîne le petit-fils, Yutaro Takemori.

Secrets de fabrication

Tout au long du processus, « les poils rebelles et espiègles sont retirés un à un avec une sorte de lame métallique qui, couplée à l’index, fait office de pince, une technique locale de tri qui diffère de celles employées ailleurs dans le monde  », explique Tesshu Takenori. Ces « waza », petits secrets de fabrication, font la différence.

« Bien sûr, on sait qu’il y a des mouvements de protestation contre l’usage de poils naturels, mais nous ne tuons pas les animaux spécifiquement pour faire des brosses », insiste le jeune Yutaro. Pour lui, l’emploi de poils synthétiques n’est pas forcément une solution plus en harmonie avec la nature, compte tenu de l’utilisation requise de produits chimiques. « La création de la pointe en nylon est désormais possible mais on n’arrive pas encore à reproduire les cuticules des poils naturels », renchérit son grand-père Tesshu.

« Les maquilleurs d’actrices internationales et de mannequins, notamment ceux des défilés de Paris, apprécient énormément les pinceaux et brosses de Kumano », selon Yoko Miyake, qui accompagne les artisans de la région dans leur développement à l’étranger.

La cité exporte ses pinceaux aux États-Unis, en Europe et en Asie, précise l’Association des fabricants de Kumano.

Premium Beauty News avec AFP/Relaxnews

© 2017 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

MakeUp in NewYork tiendra sa 9e édition les 11-12 septembre 2019

Le seul événement de la côte Est exclusivement dédié à la formulation, à la production et au conditionnement du maquillage et des soins de la peau se tiendra au Center415, sur la 5ème avenue, au cœur de Manhattan, les 11 et 12 septembre 2019. MakeUp in NewYork 2019 accueillera plus de 110 exposants dans les domaines de la formulation, de (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
American insights : Les nouvelles millionnaires de la beauté

Laurence Bacilieri
American insights : Les nouvelles millionnaires de la beauté

Certes les marchés de la beauté et du selfcare aux États Unis sont détrempés voir saturés. Des femmes très avisées ont eu l’intuition qu’elles pouvaient le faire évoluer, voici quelques exemples de femmes parmi les plus riches du pays dont la réussite a été fulgurante. Serena Williams Au sommet de la pyramide, Ms Serena Williams, au début de (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer