Pasi Piiparinen, Metsä Board

Pasi Piiparinen, Metsä Board

Premium Beauty News - Cela commence par un changement de nom !

Pasi Piiparinen - M-real a été renommée Metsä Board car nous faisons partie de Metsä Group, qui a également changé de nom en début d’année. « Metsä » signifie « forêt » en finnois et fait référence au fait que les activités du Groupe ont toutes un rapport avec les industries forestières, en en utilisant principalement du bois renouvelable issu des pays nordiques. L’image qui reprend les bois de l’élan rappelle que les bois soutiennent une forêt. Nous espérons que cela rappellera à nos clients l’origine de nos produits et l’importance que nous accordons à la durabilité dans nos opérations.

Premium Beauty News - Vous annoncez également un certain nombre d’investissements industriels et un effort plus particulier sur les marchés hors Europe !

Pasi Piiparinen - Effectivement, nous aurons investi pour la période 2011/2012 quelque 120 millions d’euros à la fois en accroissement de production (+ 150 000 tonnes) mais aussi pour accroître la qualité de nos produits, et ceci sur l’ensemble de nos sites. Et, il est vrai que nous allons porter un effort tout particulier vers d’autres régions du monde comme les États-Unis, l’Amérique du sud et l’Asie.

Premium Beauty News - Ce changement de nom affecte-t-il vos domaines d’activités ?

Pasi Piiparinen - Le changement de nom reflète aussi le fait que nous nous consacrons de plus en plus au carton et que nous faisons partie des plus grands fournisseurs européens de cartons pour emballages pliables et de white top kraftliners destinés au secteur de l’emballage.

Nous continuons à satisfaire nos clients dans les secteurs des soins de beauté, des soins de santé, des produits de consommations , de l’alimentation, de la confiserie et du chocolat, c’est-à-dire dans tous les secteurs pour lesquels une image attrayante et une qualité élevée sont des éléments essentiels. Nous avons développé des produits spécialement adaptés à ces marchés.

Pour les soins de beauté, nos cartons servent à des produits tels que les parfums et eaux de toilettes, les cosmétiques et soins de la peau, les colorations capillaires, et les articles de toilette.

Premium Beauty News - En quoi vos cartons conviennent-ils plus particulièrement aux cosmétiques et produits de beauté ?

Pasi Piiparinen - Nos cartons allégés sont parfaits pour les produits de beauté et de luxe car ils permettent de créer des emballages attrayants et prestigieux en maintenant la rigidité sans accroître le poids. La résistance des fibres de bois fraîches rendent les cartons particulièrement adaptés aux effets spéciaux tels que le gaufrage, la découpe ou le pelliculage ainsi qu’à la protection du produit.

Ils bénéficient également d’une blancheur et d’une brillance extrêmes, donnant un aspect pur aux zones non imprimées. Leur revêtement offre d’excellentes capacités d’impression, qui permettent de reproduire avec précision les couleurs et les images de la marque. Nous venons d’introduire un nouveau revêtement triple couche sur deux de nos cartons, Carta Elega et Avanta Prima, ce qui permet d’obtenir des résultats d’impression encore meilleurs.

La sécurité est un autre facteur important des emballages sur ce marché. Les fibres de bois fraîches sont naturellement pures et propres : les cartons qui en dérivent ont également d’excellentes caractéristiques organoleptiques (test Robinson).

Premium Beauty News - La grande bataille entre le GC1 et le carton pure cellulose n’aura donc pas lieu !

Pasi Piiparinen - Je ne poserai pas la question de cette manière. Vous savez que nous ne sommes pas sur le marché du pure cellulose mais chacun a sa place. Pour notre part, nous sommes confiants de la progression constante du GC1 sur les créneaux de la parfumerie-cosmétique.

Premium Beauty News - Pensez-vous vraiment que la durabilité soit importante sur le marché du luxe ?

Pasi Piiparinen - La durabilité demeure très importante. De nombreuses marques internationales lui donnent une priorité absolue. Elles souhaitent alléger le poids et réduire le volume du matériel de conditionnement, tout en accordant la priorité à l’utilisation de matières premières et d’énergie responsables.

L’utilisation de nos cartons pour des produits hauts de gammes ne revient pas à sacrifer la durabilité : les deux peuvent aller de pair. Nous utilisons des fibres de bois fraîches dans tous nos produits, ce qui est une matière première renouvelable issue de filières éco-responsables. Nos modes de fabrication répondent aux normes internationales en matière d’environnement et nous détenons une certification de traçabilité pour nos produits.

Les cartons peuvent être facilement réutilisés et recyclés, tout en en étant appréciés des consommateurs en tant que matériau de conditionnement.

Nous avons également allégé nos produits, qui restent aussi rigides mais requièrent moins de ressources naturelles. Cela signifie que les cartons et les boîtes sont plus légers à toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement puis lors de l’élimination en fin de vie.

Nous faisons preuve d’ouverture et de transparence concernant nos matières premières, notre consommation d’énergie et nos processus de fabrication. Notre bois est traçable jusqu’aux forêts d’origine et nous fournissons également ces informations à nos clients.

Premium Beauty News - Quelles sont les particularités de la gamme Chromolux ?

Pasi Piiparinen - Chromolux est une gamme réputée pour sa finition haute brillance, synonyme de produits de luxe. Elle comprend des cartons adaptés aux emballages luxueux et un ensemble d’étiquettes idéal pour les boissons et les parfums hauts de gammes. De nombreux coloris, surfaces et grammages sont disponibles ; nous venons en outre d’ajouter six des coloris Chromolux les plus populaires en 350 g/m2, offrant ainsi un plus large choix d’emballages pour les produits de luxe.

Premium Beauty News - Pouvez-vous nous en dire plus sur le service IBP (Integrated Brand Packaging) ?

Pasi Piiparinen - IBP est un service destiné aux marques internationales qui offre de nombreux avantages, notamment une réduction des coûts, une meilleure efficacité et davantage de souplesse, de rapidité et de simplicité. Cela peut commencer par une analyse de vos besoins en matière d’emballage puis on peut y ajouter la gestion du design, de l’impression et de la chaîne d’approvisionnement.

Premium Beauty News - Metsä Board a réalisé des investissements importants dans ses usines et ses services. En quoi cela va-t-il aider vos clients ?

Pasi Piiparinen - Nous avons tout d’abord perçu la nécessité d’accroître la capacité de production de nos usines. La demande en cartons fabriqués à partir de fibres de bois fraîches est forte et nous pouvons maintenant produire 40 000 t/an supplémentaires de Carta Elega et Avanta Prima, et 30 000 t/an supplémentaires de Carta Integra grâce à la reconstruction de nos machines à carton dans deux de nos usines. Entre ces travaux et d’autres évolutions, nous avons consacré au total 120 millions d’euros à un programme d’investissement au cours de la période 2011-2012.

Nous avons ainsi vu la nécessité d’accroître la production de cartons en feuilles et introduit un nouveau service de découpe à Äänekoski en Finlande ainsi qu’à Gohrsmühle en Allemagne. Nous avons aussi ouvert un nouveau site « Express Board » à Gohrsmühle, idéal pour les commandes urgentes ou de faible volume.

Premium Beauty News - Continuez-vous à investir dans l’amélioration de la durabilité ?

Pasi Piiparinen - Nous poursuivons nos investissements visant à améliorer l’efficacité énergétique et la durabilité de nos fabrications. Nous venons d’achever une nouvelle centrale à biomasse dans notre usine de Kyro, qui nous aidera à atteindre notre objectif de réduire les émissions de CO2 de 30 % pour l’ensemble de nos opérations d’ici 2020 par rapport aux niveaux de 2009.

Cela aura également pour effet de diviser par deux l’empreinte carbone de Carta Elega et d’Avanta Prima, qui sont tous deux fabriqués à Kyro : une autre bonne raison pour que nos clients choisissent ces gammes.

La nouvelle centrale à biomasse remplace l’utilisation de gaz naturel par du bois récupéré, neutre en CO2. Elle utilise principalement de l’écorce et d’autres biomasses provenant des flux industriels secondaires, ainsi que des résidus et des copeaux issus de la coupe d’éclaircie des jeunes forêts. L’usine à biomasse produira de l’électricité et du chauffage pour Metsä Board Kyro ainsi que du chauffage pour le quartier voisin de Hämeenkyro. Après le démarrage de l’usine, les émissions de CO2 de l’usine de Kyro diminueront d’environ 100 000 t/an, pour atteindre environ le quart du niveau antérieur.