L’INPI vient d’ouvrir une enquête publique sur la demande d’indication géographique « Absolue Pays de Grasse », déposée par l’association Les Fleurs d’Exception du Pays de Grasse. Cette appellation vise à distinguer les essences de parfums issues de plantes cultivées dans une zone couvrant une partie des départements des Alpes-Maritimes, du Var et des Alpes-de-Haute-Provence.

Rose Centifolia en attente de chargement devant un extracteur (Photo :...

Rose Centifolia en attente de chargement devant un extracteur (Photo : Firmenich / INPI)

À l’image de ce qui se fait dans le domaine agricole et alimentaire avec les AOP et IGP, une indication géographique (IG) permet de distinguer et de valoriser un produit industriel ou artisanal originaire d’une zone géographique déterminée, qui possède des qualités, une notoriété ou des caractéristiques liées à ce lieu. Ses caractéristiques sont spécifiées dans un cahier des charges examiné par l’INPI.

Depuis une dizaine d’années, sous l’impulsion de nouvelles générations de cultivateurs et de parfumeurs, on constate un regain d’intérêt pour les matières premières de haute qualité issues des productions végétales des environs de Grasse, berceau historique des producteurs et transformateurs de plantes à parfum (rose, jasmin, lavande, oranger, tubéreuse, iris, romarin, sauge…) en « absolue », un extrait naturel qui entrera dans la composition de de parfums ou arômes. Berceau historique de la parfumerie moderne française, le Pays de Grasse a obtenu en 2018 son inscription sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’UNESCO pour ses savoir-faire en matière de culture de la plante à parfum, de connaissance des matières premières et leur transformation et l’art de composer le parfum.

Selon le projet de cahier des charges adossé à la demande, les produits qui obtiendront l’indication géographique « Absolue du Pays de Grasse » devront simultanément répondre aux critères suivants :

- Être issus de plantes cultivées ou cueillies dans une zone géographique déterminée des départements des Alpes-Maritimes, du Var ou des Alpes-de-Haute-Provence,
- Être transformés dans ce même périmètre.

Le procédé d’extraction consiste en plusieurs lavages et filtrages, afin d’obtenir une première pommade florale appelée « concrète », puis une seconde transformation en absolue, un extrait très concentré en parfum.

L’enquête publique est ouverte à tous et sera clôturée le 30 juillet 2020, elle fait partie de la procédure d’instruction conduite par l’INPI qui doit permettre d’homologuer le cahier des charges et, le cas échéant, de valider la demande d’indication géographique.

Les personnes intéressées peuvent consulter le cahier des charges et formuler leurs observations sur l’indication géographique « Absolue Pays de Grasse » sur le site de l’INPI :cliquez ici.