Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Emballage & design

Packagings airless (1ère partie) : Fortes attentes

Plus de 90 personnes ont assisté à la journée « Quel airless pour quelle formule » organisée par Premium Beauty News le 26 janvier dans les salons de l’Aéroclub de France à Paris. Présentations, tables rondes et débats ont permis un tour d’horizon complet des questions réglementaires, techniques et marketing liées au développement des emballages airless en cosmétique. Une journée marquée par de fortes attentes exprimées par les différents acteurs de la filières, fournisseurs comme utilisateurs.

En introduction de cette journée co-présidée par Étienne Soudant, Président de la Société Française de Cosmétologie, et par Daniel Saclier, Directeur développement packaging, LVMH Parfums et Cosmétiques, Premium Beauty News a tenté de dresser le panorama de l’utilisation des packagings airless en cosmétique.

Les premiers doseurs Airless ont été adoptés à grande échelle par les producteurs de dentifrices au milieu des années 1980, par souci à la fois marketing et technique. Puis, très vite, les fabricants de produits de soins se sont intéressés à ces solutions. Aujourd’hui, les consommateurs s’en félicitent, et ceci pour plusieurs raisons :

  • efficacité de la pompe garantie jusqu’à la dernière pression,
  • utilisation optimale du produit, même dans le cas de formulations très épaisses,
  • possibilité d’utiliser peu ou pas d’agents conservateurs,
  • ils permettent à la tendance bio et naturelle de prend toute sa mesure.

Mais il paraît essentiel de commencer par le commencement et de définir ce qu’est un doseur airless.

Plusieurs définitions ont été proposées, mais les fabricants s’entendent généralement pour définir le doseur airless comme «  un système distributeur inviolable non pressurisé, associant une pompe à action mécanique et un contenant qui, après remplissage et fermeture à l’abri de l’air, délivre le produit sans reprise d’air.  » Ils précisent généralement que le contenant peut être « à piston ou à poche ».

Avec un système ordinaire, lorsqu’on utilise le produit contenu dans le flacon, celui-ci est remplacé par une égale quantité d’air extérieur. Avec un système airless, quand vous actionnez votre pompe, vous faites sortir le produit mais lorsque vous relâchez la pompe, aucun air extérieur n’entre dans le flacon.

Marché en forte croissance

En l’absence de syndicat professionnel regroupant les données statistiques sur ce marché, Premium Beauty News a interrogé les différents acteurs du marché et a pu estimer la production mondiale à environ 500 millions d’unités par an, avec des taux de croissance annuels étonnants, de l’ordre de 10% à 15%.

Les principaux producteurs coréens produiraient 140 à 150 millions d’unités, les occidentaux 230 millions, les chinois 50 millions et d’autres fabricants une quinzaine de millions... Certains jugent toutefois ces chiffres sous-estimés et évaluent plutôt le marché mondial à 650 ou 700 millions d’unités par an.

Concernant la consommation, l’Europe apparaît comme le plus grand marché (entre 160 et 170 millions d’unités), suivie par l’Amérique du nord entre 150 et 160 millions, l’Asie aux alentours de 130 millions et l’Amérique du Sud avec une cinquantaine de millions.

La cosmétique représente l’essentiel du marché (95 %), même si on trouve des airless en pharmacie/parapharmacie (4 %) et dans l’agro-alimentaire (1 %). Enfin, on estime que 83 % des airless produits dans le monde sont des systèmes avec piston, 5 % avec poche, 10 % en tube et 2 % en pot.

Nombreux avantages

Un succès qui s’explique par les nombreux avantages d’utilisation de l’airless, qui est adapté à diverses textures (fluides ou visqueuses, liquides, crèmes, gels ou encore pâtes), qui peut même distribuer deux produits incompatibles ou complémentaires.

Côté contenant, l’airless fonctionne aussi bien sur un flacon que sur un pot, un stylo ou une seringue. Le doseur Airless offre sur le plan technique de multiples possibilités : des formes rondes, carrées ou ovales et des tailles pouvant varier de 15ml à 250ml. Les dosages sont extrêmement précis et peuvent aller de 0,1 ml à 3 ml.

Autre avantage, un pack airless n’étant jamais ouvert au cours de son utilisation, la durée d’utilisation après ouverture peut dans certaines conditions être significativement allongée par rapport aux produits classiques. Même en utilisant moins de conservateurs.

Par ailleurs, l’excellente restitution des packs Airless évite au consommateur le sentiment de gaspillage qu’il ressent lorsqu’il ne peut pas utiliser la totalité du produit contenu dans le pack qu’il a acheté.

Enfin, l’utilisation dans toutes les positions, y compris tête en bas, et la souplesse de fonctionnement des pompes doseuses apportent à l’utilisateur un réel confort d’utilisation.

Ce n’est donc pas une surprise si ce marché dynamique attire de nouveaux entrants, pour la plupart présents lors de cette journée qui a aussi permis de révéler les attentes importantes en matière de fonctionnalités et d’innovation.

À suivre.

Portfolio

  • « Quel airless pour quelle formule, » 26 janvier 2012
  • « Quel airless pour quelle formule, » 26 janvier 2012
  • « Quel airless pour quelle formule, » 26 janvier 2012
  • « Quel airless pour quelle formule, » 26 janvier 2012
  • « Quel airless pour quelle formule, » 26 janvier 2012
© 2012 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
MakeUp in NewYork a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d'invités internationaux.

MakeUp in New York déménage au Javits Center pour poursuivre sa croissance

La dernière édition de MakeUp in NewYork, l’événement B2B dédié à la chaine de valeur de l’industrie du maquillage, a été un gros succès, selon les organisateurs. L’événement qui s’est tenu les 11 et 12 septembre 2019 au Centre415 sur la 5e avenue, à Manhattan, a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d’invités internationaux. (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Tendance Olfactive : L'impact du minéral

Aliénor Massenet
Tendance Olfactive : L’impact du minéral

Substance solide, inorganique et cristallisée, le minéral résulte d’un processus géologique naturel. En parfumerie, la minéralité est une notion subjective car il n’existe pas de famille minérale à proprement parlé. Avec leurs facettes humides et salées, les notes minérales permettent aux parfumeurs une nouvelle retranscription de la fraîcheur (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer