Laurent Mercier, CEO d'Eurofragrance

Laurent Mercier, CEO d’Eurofragrance

Premium Beauty News - Vous avez rejoint le groupe il y a quatre ans.

Laurent Mercier - Quatre belles années. Eurofragance est une très belle histoire d’entreprise familiale créée il y a 27 ans. À cette époque, Santiago Sabatés, très visionnaire, développe avec succès sa société au Moyen-Orient. Lorsque j’ai rejoint le groupe en 2013, nous faisions 90% du chiffre d’affaires à l’export dont 80% dans le Golfe. Société catalane peu connue dans certaines régions, Eurofragance est pourtant leader de la parfumerie orientale, devançant là-bas en parfumerie fine les plus gros acteurs mondiaux, comme Firmenich, Givaudan et IFF. Aujourd’hui, l’idée est d’ouvrir de nouveaux marchés et de nouvelles catégories, le but de ma venue depuis 2013 est de diversifier tout en préservant notre leadership en Fine Fragrance au Moyen Orient.

Premium Beauty News - Le virage est-il déjà engagé ?

Laurent Mercier - Nous avons ouvert à l’automne 2015, un centre de développement à Dubaï avec 25 personnes, deux parfumeurs, des laboratoires, de l’analyse, une équipe de vente. Auparavant toute la partie développement se faisait depuis l’Espagne. En juin 2016, nous avons inauguré un deuxième centre à Singapour sur 1100 m2, puis une usine l’an dernier toujours à Singapour. Cela concerne la production pour la partie Asie. La première filiale du groupe a vu le jour en 2009 à Mexico City où nous avons plus de 40 personnes ainsi qu’une usine qui répond au marché Amérique Centrale principalement. Enfin en décembre dernier nous avons racheté aux États-Unis la société Fragrance Design basée à Atlanta, ce qui nous permet de mettre un pied sur cet énorme marché et ce à un moment intéressant.

En Europe, nous avons remis sur les rails notre filiale en Turquie qui vient compléter notre centre et usine de Barcelone. La Turquie est un marché aussi intéressant que compétitif. Donc aujourd’hui, nous avons 5 centres de développement, en Espagne, au Mexique, à Dubaï, à Singapour et Atlanta ainsi que 4 usines de production. En termes d’infrastructure nous avons tout ce qu’il faut.

Je tenais à ne pas tout centraliser. Le directeur des ventes est à Dubaï, le chef des parfumeurs est à Singapour, celui du développement également. L’idée est de faire un vrai groupe global. Une boutique Fragrance House avec 13 parfumeurs et autant d’évaluateurs. Aujourd’hui, Eurofragance c’est 300 personnes dont 60% en Espagne et 40% en dehors.

Premium Beauty News - Quels sont les marchés que vous scrutez particulièrement ?

Laurent Mercier - L’Asie du Sud Est, car il y a là quelques grandes forteresses du parfum comme l’Indonésie, la Thaïlande, la Malaisie… Nous avons l’avantage, de par notre histoire, de bien connaître les marchés de confession musulmane, ce qui facilite notre pénétration. En Indonésie ou en Malaisie, il a des liens olfactifs qui peuvent se travailler.

Nous nous intéressons sérieusement à l’Inde depuis notre centre de Dubaï. C’est un pays continent très dynamique économiquement et avec une vraie culture du parfum. L’Iran également parce qu’il faut y être aujourd’hui pour être prêt demain. La même démarche s’applique à l’Afrique.

En Europe, notre ambition est d’aller chercher les marques de niche. Nous ne sommes pas très gourmands en volume comme le peuvent être les grandes maisons de parfums. La complexité de la création nous motive même à petite échelle. Nous avons aussi toutes les compétences pour briller dans le domaine du Home Fragrance.

Enfin, suite aux différents regroupements et rachats récents, le marché américain a connu une concentration qui selon nous, ouvre l’opportunité de servir des marques de tailles petites à moyennes.

Premium Beauty News - Quels sont vos objectifs ?

Laurent Mercier - Nous finissons l’année 2017 à 72 millions d’euros, soit +7,5% par rapport à 2016 mais avec une très légère croissance dans la région du Golfe très compliquée en ce moment du fait des différents conflits (Yemen, Lybie, Syrie, Irak …). Notre objectif est de rentrer dans le club de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 3 à 4 ans et de stabiliser la région Golfe à 50% de notre CA.

Eurofragance appartient à une famille très attachée à l’industrie, il n’y a aujourd’hui aucune discussion sur la vente éventuelle du groupe.

Premium Beauty News - Qu’est ce qui vous a séduit dans ce projet ?

Laurent Mercier - Santiago Sabatés, notre nouveau Président, est un véritable entrepreneur avec tout ce que cela comporte. C’est quelqu’un qui sait prendre des risques, sait aller jusqu’au bout. Avec mon profil plus classique de manager et mon expérience internationale, on se complète bien.